Ecomnews - Adds
Marseille : La start-up Capsum met la cosmétique en capsule 
Par Christol Léa publié le 10 AOÛT 2019 à 08:00
Capsum, start-up marseillaise, spécialiste de l’encapsulation dans le domaine des cosmétiques co-développe des produits avec de grandes entreprises du secteur. Elle se positionne sur le podium des PME françaises à déposer le plus de brevets selon l’Institut national de la propriété industrielle (INPI). 

La société Capsum, basée à Marseille, encapsule principes actifs, ingrédients ou essences dans des perles minuscules. Elle utilise un processus de création unique : la microfluidique.

Né dans les années 1980, le procédé consiste à emprisonner des principes actifs dans une goutte d'huile, elle-même entourée d'une goutte d'eau, le tout emprisonné dans une fine membrane. Le résultat ? Des perles translucides pouvant être colorées selon le souhait des clients.

Au départ employé pour la recherche fondamentale en mécanique fluidique, le processus est ensuite utilisé dans les biotechnologies, mais pas dans les cosmétiques. Au-delà de l'aspect sensoriel, il permet de mettre en avant les ingrédients actifs, mais aussi de maximiser leur efficacité.

En 2008, Sébastien Bardon, ancien cadre de Saint-Gobain, David Weitz et Jérôme Bibette ont été séduits par le vaste champ d'application de cette technologie de rupture et ont créé Capsum.

Capsum dépose un brevet par mois

L’entreprise a essayé des choses différentes avant de trouver le juste équilibre et de décoller en 2012. Capsum s’est orientée vers le co-développement de produits avec d'autres marques du secteur comme LVMH, l'Occitane ou encore l'entreprise américaine Murad.

Aujourd’hui elle compte 150 employés et un chiffre d’affaires de près de 22 millions d'euros en 2018. La société réalise de nombreux essais pour lesquels « le décideur est le client » et doit donc protéger rapidement ses inventions. Au total, elle développe environ une centaine de produits et a déposé près de 55 licences exclusives, soit en moyenne un nouveau brevet déposé chaque mois.

Elle se positionne ainsi sur le podium des PME françaises à déposer le plus de brevets selon l’Institut national de la propriété industrielle (INPI).

?id=8tGs9GG6CIAUhWijIp4E1mcP0iQhUrjj

Capsum s'aventure désormais sur le terrain du maquillage

La start-up s’engage dans un partenariat avec Chanel pour l'eau de teint Les Beiges, et s'aventure donc dans le domaine du maquillage. Elle encapsule des pigments dans des bulles, et les libère au moment de l’application au pinceau. Un produit qui "n'est pas un fond de teint, mais initie une toute nouvelle catégorie de produit", affirme Chanel dans un communiqué. Ce n'est pas le premier partenariat entre le géant du luxe et Capsum.

En 2015, Hydra Beauty micro Sérum, Hydratant repulpant intense a vu le jour. La technologie a été ensuite adaptée à l'univers du parfum en 2018 avec Chance Touche de douceur parfumée. Avec ce nouveau marché, la start-up espère élargir ses perspectives en Europe, mais aussi aux Etats-Unis.

©Photos : Capsum

Ecomnews - Adds