Ecomnews - Adds
Depuis Montpellier : Matahi ou le succès des boissons à base du fruit du baobab
Par Diallo Anna publié le 05 FEVR 2019 à 11:00
Matahi Juice, une entreprise montpelliéraine produisant des jus de fruits bio et naturels à base de baobab, a été fondée en 2013 par Raphaël Girardin et Alexandre Giora. Alors tous deux étudiants ingénieurs agronomes, ils découvrent ce fruit lors de l’un de leurs cours.

Le fruit du baobab, méconnu des consommateurs Français, fait partie intégrante de la culture Africaine et est utilisé pour ses nombreuses vertus aussi bien en cuisine, qu’en médecine traditionnelle.

« Son taux de vitamines C équivaut à celui de 30 oranges. Et c’est aussi un super antioxydant pour le corps ! », explique Raphaël Girardin.

Commercialisé en Europe depuis 2008, il n’a pas tardé à séduire les industriels occidentaux et est devenu très tendance depuis 2015. Ses ventes ont augmenté de 200% entre 2012 et 2013, année où les deux ingénieurs agronomes montpelliérains, ont fondé Matahi Juice.

Les fruits utilisés dans la fabrication de ces jus sont issus du Bénin et cueillis par les femmes d’une coopérative faisant vivre 400 familles.

C’est pourquoi l’entreprise s’évertue à rémunérer les agriculteurs locaux au juste prix, mais aussi à « préserver les ressources de la planète et favoriser le commerce équitable ».

Les produits de la start-up écoresponsable sont vendus uniquement sur le marché bio, dans les 1 400 réseaux de magasin bio en France, en Belgique et en Suisse. Elle commercialise ses différentes boissons à base de baobab à travers 2 gammes qui sont :

  • le « SuperFruit » : déclinée en trois goûts,
  • et le « SuperFruit Boost » : enrichie en guarana et décliné en 4 goûts, celle-ci s’adresse aux sportifs.

En redressement judiciaire depuis octobre 2018, malgré une levée de fonds de 1,5 million d’euros, la start-up a été rachetée par le distributeur et producteur de produits alimentaires et ethniques : Racines.

Ecomnews - Adds