Ecomnews - Adds
Montpellier : Comment le CIHEAM-IAMM oeuvre pour le développement agricole des pays méditerranéens ?
Par Fiona Urbain publié le 08 FEVR 2019 à 11:00
Méconnu du grand public, le CIHEAM-IAMM (Institut agronomique méditerranéen de Montpellier du CIHEAM) forme tous les ans environ 1000 étudiants et stagiaires d’une trentaine de pays. L’institut a différentes missions : formation, recherche, coopération internationale avec toujours pour objectif le développement agricole et rural des pays méditerranéens.

LInstitut Agronomique Méditerranéen de Montpellier est l’un des quatre instituts du Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM), une organisation intergouvernementale créée en 1962 dédiée à l'agriculture durable, la sécurité alimentaire et nutritionnelle et au développement des territoires ruraux et côtiers.

Le CIHEAM est composé de 13 états membres, (Albanie, Algérie, Egypte, France, Grèce, Italie, Liban, Malte, Maroc, Portugal, Espagne, Tunisie et Turquie), et possède 4 Instituts basés à Bari (Italie), Chania (Grèce), Montpellier (France) et Saragosse (Espagne) et un Secrétariat Général à Paris.

Les missions prioritaires du CIHEAM reposent sur 4 piliers :

• le zéro gaspillage, que ce soit en termes de nourriture, de ressources naturelles, ou de savoirs.

• des systèmes agricoles et alimentaires durables

• des territoires ruraux attractifs pour y vivre et y travailler

• la prévention des risques et la résolution des tensions

?id=t3B1Ka23eeMORC7Az4pKObgmPtzXQRk4

Les domaines de compétence et d’action du CIHEAM-IAMM se concentrent sur les thématiques de la gestion de l’agriculture et des territoires, de l’ingéniérie de projet, des politiques publiques dans le domaine agricole, environnemental, alimentaire et rural, des systèmes agroalimentaires et de l’agro-logistique.

94% des étudiants de l’IAMM sont d’origine étrangère et la grande majorité viennent des Etats membres du CIHEAM, mais d’autres nationalités sont aussi représentées.

Le brassage interculturel est un des éléments clefs. « Pour les étudiants, c’est un lieu d’échanges et de confrontations entre leurs travaux, leurs idées et le contexte de leur pays » explique Tahani Abdel Hakim, Enseignant-chercheur au CIHEAM-IAMM.

Le CIHEAM-IAMM propose 4 parcours de Master (M2), tous certifiés ISO 9001 :

  • Master Gestion agricole et territoires
  • Master Ingéniérie des projets et des politiques publiques
  • Master Chaînes de valeur et agro-logistique
  • Master Economie du développement agricole de l'environnement et alimentation

La plate-forme doctorale héberge en permanence une quinzaine de doctorants. Les chercheurs de l'Institut collaborent à de nombreux projets de formation, de recherche et de coopération au développement.

« La coopération internationale constitue un champ d’intervention important et très actif du CIHEAM-IAMM. Nous nous retrouvons ainsi à intervenir au niveau très institutionnel, en accompagnement des ministères de l’agriculture et du développement rural, mais aussi de manière très opérationnelle sur le terrain avec des acteurs de la société civile ou des professionnels » explique Jean-Paul Pellissier Adjoint Responsable de la coopération au développement au CIHEAM-IAMM

?id=vjqnBmwLAIrtyqKD1iThzIcnMRCiwzvA

Centre de Français Langue Etrangère

L’IAMM dispose d’un centre de français langue étrangère pour faciliter l’intégration des étudiants non pleinement francophones. Ce centre est également ouvert aux apprenants extérieurs, notamment aux partenaires de la communauté scientifique montpelliéraine. Chaque année, plus de 500 personnes y sont formées.

Un campus Méditerranée de 7 hectares

L’IAMM dispose d’un campus composé de bâtiments administratifs et pédagogiques, d’une résidence pouvant accueillir une centaine d’étudiants, d’une bibliothèque, d’une cafétéria et d’un restaurant, le tout inséré dans un parc méditerranéen de 7 hectares.

?id=vKKjNK3iFj0y53rFzsQAHJRXb9PQRV9K

Ecomnews - Adds