Ecomnews - Adds
Montpellier : Une nouvelle offre de transport sur tout le territoire métropolitain dès septembre 2019
Par Redaction publié le 04 JUIL 2019 à 09:01
L’offre de transports en commun va être renforcée sur tout le territoire métropolitain dès le 2 septembre 2019 et définitivement achevée d’ici 2025. Les détails

Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Jean-Pierre Rico, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole et Délégué aux transports, ainsi qu’Abdi El Kandoussi, Président de TaM, ont présenté la nouvelle offre de transports en commun qui circulera dès septembre 2019 dans les communes de la Métropole.

Un réseau de tramway et bus enrichi

Montpellier et sa Métropole sont aujourd'hui desservies par 4 lignes de tramway, soit 60 km de réseau tramway au total. Le réseau de transport de Montpellier Méditerranée Métropole compte aujourd'hui plus de 330 000 voyageurs par jour. Il sera complété par l’extension de la ligne 1 et la réalisation de la ligne 5 de tramway.

· Le prolongement de la ligne 1 de tramway

La ligne 1 « Mosson – Odysseum » sera prolongée jusqu’au pôle d’échange multimodal Montpellier Sud de France, constituant ainsi un des projets structurants de la nouvelle gare de Montpellier Sud de France et du quartier Cambacérès. Elle s’accompagne de la réalisation d’une liaison urbaine comprenant l’aménagement d’itinéraires piétonniers et cyclables.

L’extension de la ligne 1 sera mise en service en août 2022.

Montpellier Méditerranée Métropole finance le projet à hauteur de 32,5 millions d’euros, la Région Occitanie de 4 millions, et l’Etat de 3,5 millions.

· La ligne 5 de tramway à horizon 2025

L’itinéraire de la future ligne 5 allant de Clapiers à Lavérune a été entièrement conçu avec les habitants de la métropole. Le chantier ayant démarré depuis le 15 avril dernier, elle comptera 25 stations sur 17 km.

Elle assure des grands équipements, notamment les établissements scolaires et de formation, les pôles universitaires et de recherche dans le cadre du plan Campus et les pôles d’emplois, et prend en compte le désenclavement des quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville.

Montpellier Méditerranée Métropole finance le chantier à hauteur de 346 millions d’euros, la Région Occitanie de 50 millions, l’Etat de 31 millions, et le Département de l’Hérault engage une somme de 23 millions.

· Une nouvelle offre de bus recouvrant tout le territoire métropolitain

Grâce à ce nouveau réseau mis en place dès septembre 2019, l’offre de bus dans les communes hors Montpellier augmente de 24 % annuellement.

Les grands principes du nouveau réseau sont :

- Des fréquences renforcées sur de nombreuses lignes

- De nouveaux quartiers desservis

- Une amplitude horaire étendue (jusqu’à 22h toute la semaine et jours fériés)

- Une augmentation des connexions avec le réseau ferroviaire et les zones d’activités

Diverses actions qui dynamisent la métropole

Le contournement routier de Montpellier

La Métropole participe financièrement aux deux maillons manquants et essentiels du contournement routier de Montpellier : le Contournement Ouest de Montpellier sous maîtrise de l’Etat, et la Déviation Est de Montpellier sous maîtrise du Département de l’Hérault. Ces deux grands projets très attendus permettront d’améliorer la circulation à Montpellier et dans la Métropole.

Le développement des modes actifs

Ce schéma propose des solutions alternatives au trafic automobile sur le territoire au profit de modes de déplacements peu ou pas polluants : marche à pied, vélo, transports publics...

Un plan pour le vélo :

Le vélo est une composante essentielle du schéma directeur des mobilités actives. Un plan ambitieux de 80 millions d’euros sur 10 ans, co-construit avec les associations et les communes, a été lancé pour compléter le réseau de pistes cyclables et ainsi desservir de manière équilibrée la totalité du territoire.

Sur le budget 2019, 3,8 millions d’euros sont engagés pour construire des pistes cyclables, sans compter l’aménagement des zones de rencontres.

A cela, il faut ajouter le déploiement d’arceaux pour le stationnement et la première phase du véloparc de la gare Saint Roch, qui aura une capacité de 400 places et sera inauguré en 2020.

Lors du vote budget supplémentaire 2019, une autorisation de programme pluriannuel de 15 millions d’euros sera proposée.

Article : Lucille Piccirillo

© Photo : Hugues Rubio - Ville et Métropole de Montpellier

Ecomnews - Adds