Ecomnews - Adds
Marseille : Pour les municipales, Martine Vassal ne « s’interdit rien »
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 22 JAN 2019 à 14:34
Fusion Département-Métropole, élections municipales, « gilets jaunes », crise du logement… Martine Vassal a passé en revue les grands dossiers d’actualité lors de ses vœux à la presse au Camp des Milles pour réveiller les consciences dans un contexte où « la démocratie est menacée ».

La Présidente du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence a présenté ses vœux à la presse le 18 janvier dernier au camp des Milles.

« J’ai choisi ce lieu chargé d’émotion qui rappelle des événements que nous ne voulons plus voir car la situation est grave. La France, notre démocratie est mise à mal », s’inquiète Martine Vassal.

?id=BKV58mebBD2CzIB2P2KTtsQWxu0fRrM0

Sur le plan local, l’élue, sous le feu des questions de la presse en particulier sur sa candidature aux élections municipales de 2020, a lâché un « Je ne m’interdis rien » tout en rappelant son attachement pour sa ville natale. « Force et détermination » seront cette année sa ligne de conduite.

Son ambition ? « Je ferai tout pour que cette ville réussisse », a-t-elle précisé en revenant sur le drame de la rue d’Aubagne. « L’urgence doit être gérée par la Ville de Marseille. Le ministre du Logement s'est rendu lundi à Marseille pour signer une convention et travailler sur la création de sociétés d’aménagement ».

Fusion Département-Métropole, le point

Egalement questionnée sur les travaux de fusion du Conseil départemental et de la Métropole, elle a indiqué avoir remis, au premier ministre Edouard Philippe, un rapport fin novembre sur la nouvelle institution fusionnée. Rapport qui fait la part belle à la proximité.

« Nous nous sommes inspirés de la proximité du Département », a expliqué Martine Vassal en annonçant que le « bateau bleu », siège actuel du Conseil départemental abriterait le siège de la nouvelle institution. Faute de connaître le calendrier de ce rapprochement, elle s’est contentée de rappeler les échéances électorales de 2020 pour la Métropole, les communes et de mars 2021 pour les conseillers départementaux.

?id=6vBIMmbKYUHOewZt7XMzAZ8KJbRiG9v9

« Il faut que le port nous lâche un peu de foncier »

Au sujet de la mobilité, elle a annoncé un plan de déploiement de 475 bornes de recharge de véhicules électriques d’ici à 2021 et le soutien financier à l’acquisition de vélo et véhicules électriques. Le projet du ValTram (devant relier Aubagne à la Bouilladisse), un temps abandonné, sera remis sur les rails, le montant des travaux ayant été revu à la baisse de 150 à 130 millions d'€.

Martine Vassal a confirmé le maintien du tracé initial et a annoncé l’acquisition des terrains de part et d’autre de la voie.

Sur le sujet de l’attractivité du territoire, l’élue annoncera en juin prochain le nom d’une marque unique. Alors que la Charte ville – port s’apprête à devenir une charte Métropole/ port, la présidente d’Aix-Marseille-Provence réclame des terres aujourd’hui classées dans le domaine public maritime.

« Il faut que le port nous lâche un peu de foncier. J’ai demandé au président de la République une rétrocession des terrains », avance-telle. A propos de la fermeture de la Centrale thermique de Gardanne, elle affiche sa farouche opposition aux délais avec « un calendrier qui ne tient pas compte de la reconversion du site », s’insurge-t-elle. Avec ses deux casquettes Martine Vassal occupe bien tous les fronts…

En direct de Marseille avec Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Ecomnews - Adds