Ecomnews - Adds
Narbonne : Gérard Bertrand signe un partenariat de 10 ans avec la cave d’Héraclès
Par Robert Fages publié le 12 SEPT 2019 à 11:00
Ce partenariat porte sur un volume de 50 000 hl et a pour objectif d’élaborer des vins bios sans sulfites.

Vigneron et négociant installé au domaine de l’Hospitalet, dans les massif de la Clape, près de Narbonne, Gérard Bertrand pratique la biodynamie dans ses 15 domaines viticoles.

Il vient de signer un partenariat de 10 ans avec la cave d’Héraclès, première cave coopérative bio de France et d’Europe, située à Vergèze dans le Gard.

Cet accord porte sur un volume à terme de plus de 50 000 hectolitres. Cet engagement réciproque vise à valoriser les vins bios et sans sulfites et France et dans le monde.

Gérard Bertrand se dit convaincu qu’une viticulture en harmonie avec la nature est la meilleure façon d’élaborer de grands vins. Sa conversion au bio, amorcée en 2002 au domaine de Cigalus, s’étend aujourd’hui sur 920 hectares. Gérard Bertrand travaille déjà main dans la main avec les vignerons de la cave d’Héraclès depuis plus de 10 ans.

La nouvelle ampleur de ce partenariat se manifeste par quatre volets : une collaboration rapprochée et un transfert d’expertise sur la conduite des vignobles ; une campagne de vendanges au niveau des exigences des gammes développées avec Gérard Bertrand ; un co-pilotage expert des vinifications ; un partenariat économique.

Un travail de haute précision

« Elaborer les vins en agriculture Biologique, en conversion, ou sans sulfite selon le profil dicté par l’exigence de la marque Gérard Bertrand exige une conduite des vignobles rigoureuse et attentive » souligne Gérard Bertrand qui poursuit :

« Nos équipes ont monté une cellule de collaboration qui, à cadence régulière, pendant la campagne viticole, se rend dans les vignes et accompagne les viticulteurs dans leurs actions et leurs prises de décisions. Les équipes se mutualisent dans la période cruciale des vendanges pour repérer les parcelles et décider de leur destination, s’accorder sur le niveau de maturité attendu et déclencher la récolte au bon moment pour garantir une sélection des grappes et des raisins au bon niveau au moment de l’accueil en cave. Vinifier les vins bios et sans sulfites exige un travail de haute précision et un pilotage des vinifications extrêmement attentif avec une vigilance de chaque instant. Nous avons mis au point un cahier des charges commun, au niveau des attentes de la marque ».

Entièrement rénovée en 2018 avec une capacité de vinification de 90 000 hectolitres, la cave d’Héraclès s’est dotée des dernières technicités. Elle est devenu un pôle d’excellence pour l’accueil des raisins et la vinification des vins bios et sans sulfites.

Elle réunit un savoir-faire éprouvé et reconnu des équipes, une approche scientifique de haut niveau et un équipement technologique dernier cri au service d’une vinification de précision.

Gérard Bertrand commercialisera désormais l’essentiel des volumes bio et conversion bio produits à la cave d’Héraclès

Ecomnews - Adds