Ecomnews - Adds
Nice : La Caisse d’Epargne Côte d’Azur recrute… jusque sur le Belem !
Par Olivia Oreggia publié le 09 OCT 2018 à 09:00
Après l’AzurArena d’Antibes avant un match de basket des Sharks, puis à l’Opéra de Toulon avant un concert, c’est sur le Belem en escale au port de Nice que la Caisse d’Epargne Côte d’Azur a organisé un nouveau job dating. En matière de recrutement aussi, la banque doit innover. La concurrence est rude pour attirer les meilleurs profils.

C’est un fameux trois-mâts qui a donc accueilli vendredi après-midi une vingtaine de candidats CV en main. La Caisse d’Epargne est un mécène de longue date du Belem.

Parmi eux, beaucoup sont déjà en poste dans d’autres banques. Mais certains ne viennent pas du sérail et sont issus de secteurs tels que le tourisme, l’immobilier, l’assurance ou la grande distribution.

La Caisse d’Epargne Côte d’Azur recherche des profils essentiellement commerciaux sur la clientèle particuliers, professionnels ou la gestion de patrimoine.

C’est un paradoxe aujourd’hui dans l’univers bancaire : des postes sont supprimés (en ce qui concerne notamment l’accueil), pour autant, les recrutements sont importants.

« Il y a une montée en besoins d’expertise. C’est ce que nos clients exigent. Ils veulent des conseillers qui s’y connaissent et qui puissent répondre à leurs attentes », nous explique Anne Viaud-Murat, directrice du développement RH au sein de la CECAZ . « C’est normal et nous sommes tenus d’accompagner ce mouvement et de pouvoir mettre en place des parcours professionnels qui permettent de se spécialiser, de monter en gamme et en expertise. »

?id=Or0PjR85kAgHFvfbOkn3Gna5Dn6IT3oY

D’où l’idée de délaisser les outils traditionnels de recrutement pour changer de décor et investir des lieux plus insolites.

« Il y a une vraie concurrence entre les banques. C’était plus facile il y a quelques années de recruter. Aujourd’hui, il y a moins de candidats potentiels donc la concurrence est grande pour attirer les meilleurs profils, les meilleurs talents et pour pouvoir leur montrer ce qu’on peut leur apporter. »

Ces job dating ont porté leurs fruits puisqu’ils ont permis de contribuer à l’embauche de 85 collaborateurs en CDI depuis le mois de janvier. « Un chiffre qui devrait monter jusqu’à 120 d’ici la fin de l’année selon nos prévisions », assure Anne Viaud-Murat.

« C’est un mouvement très important qui se poursuivra l’année prochaine. La pyramide des âges fait qu’il y a beaucoup de départs, il nous faudra encore recruter massivement sur des nouveaux métiers. »

En parallèle, la CECAZ s’appuie sur de nombreux alternants. Elle en compte 65 aujourd’hui d’un niveau bac+3 minimum.

Après s’être tenu sur un navire du 19e siècle, où se déroulera le prochain job dating ? « Je ne sais pas encore ce que nous ferons, mais nous ferons… et pas qu’une fois ! »

La Caisse d’Epargne Côte d’Azur compte 1.700 salariés répartis sur les Alpes-Maritimes et le Var.

?id=yinJriQvTCiYYXUEsvzn05Aa9C62p17Y

Ecomnews - Adds