Ecomnews - Adds
Nîmes : Futura Gaïa, vers un New Deal agricole
Par Redaction publié le 17 JUIN 2020 à 09:21
La start-up Futura Gaïa, créée en 2018 à Rodilhan près de Nîmes, développe sa première ferme verticale. Ce projet en zone périurbaine associe agronomie de précision et technologie de pointe. Elle constitue une réponse aux défis de l’alimentation des générations futures.

Deux hommes sont à l’origine de cette start-up : Pascal Thomas, ingénieur Nîmois de 55 ans, et Nicolas Ceccaldi un commercial/entrepreneur. C’est en observant la culture de produits agricoles au Canada où sa fille travaille que Pascal Thomas s’intéresse à la culture de plantes sur des surfaces réduites en lumière artificielle et sans pesticides.

Depuis sa création, Futura Gaïa a pour but de construire un système qui produira en grande quantité et sera utilisable par un grand nombre d’individus.

Pour cela la start-up a opéré une levée de fonds de 2,5 millions d'euros afin d’entamer une étape préindustrielle.

En se tournant vers des investisseurs de taille, Futura Gaïa parvient à développer son projet innovant d’agriculture verticale, une ferme pilote qui se situera à Tarascon.

?id=YWeRM2429OsGG6zxJiqOsPdhSmNlVfL0

Le mécanisme se compose en trois systèmes de roues empilées sur 7m de haut pour produire des salades sur une base de terreau. Sachant qu’un mètre carré au sol est équivalent à 9 mètres carrés de culture, le projet pourra produire un nombre conséquent d’aliments. Pour le moment la start-up s’oriente vers la culture de différentes variétés de salades ainsi que des herbes aromatiques mais tente également de cultiver des fraises, fruit très complexe à travailler.

Avec son concept innovant le nîmois répond aux attentes de notre époque : produire en grande quantité pour nourrir une population en constante augmentation avec des produits sains.

L’objectif de Futura Gaïa est d’aider les agriculteurs à trouver des solutions pour faire face aux différents problèmes de leur quotidien : problèmes météorologiques, possibilité de pénurie d’eau etc…

Clémentine Obeniche

© Photos : Site Futura Gaïa

Ecomnews - Adds