Ecomnews - Adds
Nîmes : La relance économique pour les déménageurs se fait lente
Par Redaction publié le 02 JUIL 2020 à 08:00
Le confinement a donné envie aux Français de déménager sur le papier. En réalité le secteur du déménagement n’arrive pas à retrouver son activité d’avant le confinement.

Du 1er avril au 11 mai, la directive concernant les déménagements était claire : le gouvernement a annoncé l’interdiction de l’activité de déménagement (avec professionnels ou seuls).

Seuls les déménagements "relevant d'urgences sanitaires, sociales ou de péril" restaient autorisés. Le mot d’ordre était donc au report du déménagement après le confinement. Les sociétés de déménagement ont pour la plupart accepté ce report de date.

Daniel Rigoulet, directeur de l’entreprise de déménagement Rigoulet à Bouillargues explique la timide relance qui touche son secteur. Étant adhérent à la chambre syndicale du déménagement il a tout de suite appliqué les mesures sanitaires du gouvernement et a fermé son entreprise du jour au lendemain.

Pour ne pas mettre en danger ses équipes il a attendu la fin du confinement pour retravailler. 80 déménagements étaient programmés et une cinquantaine ont été annulés à la suite du confinement des notaires ou aux reports des ventes/achats.

Résultat, l’entreprise enregistre une perte de 100 000 € de chiffre d’affaires.

L’activité des déménageurs n’est donc pas repartie et cela en raison du manque de personnel. Le respect des consignes sanitaires apparait également comme une contrainte pour ce secteur car il faudrait une seule personne par pièce. Les déménageurs tentent de prendre leurs dispositions malgré ces complications.

© Photo - Page Facebook de Rigoulet

Ecomnews - Adds