Ecomnews - Adds
Un nouveau plan de recrutement pour la Caisse d’Epargne d’Aquitaine-Poitou-Charentes
Par Julie Varray publié le 28 MAI 2018 à 09:00
Pour certain, le domaine bancaire est une branche qui se meurt. Plus personne au guichet quand vous en avez besoin, les conseillés se font rares. Oui, les clients sont quelque peu dépaysés par ce changement. Pourtant, le préjugé énonçant que les métiers du secteur bancaire sont voués à l’oublie ne sont que des balivernes. La Banque continue à recruter.
Avec un plan de recrutement de 200 personnes en CDI d’ici 2020 dans la région Aquitaine-Poitou-Charentes, nous ne pouvons donc pas dire que les métiers de cette branche sont en voie d’extinction, mais plutôt en phase d’expansion dû à leur modernisation.
Etant aussi bien spectateur qu’intervenant dans l’évolution de l’ère du numérique, la CEAPC recherche de nouveaux profils tels que des candidats munis d’une attraction pour le monde du digital. Au-delà d’avoir été un plus il y a quelques années, ce dernier critère est aujourd’hui un standard de recrutement.

Comme Eric Vignau (directeur recrutement et gestion de carrière à la CEAPC) nous le fait entendre, les agences ont besoin de profils de plus en plus experts. C’est pour cela que le seuil de recrutement des candidats a été établi à une formation de bac+3 minimum.

Dans la région, ce sont 60 % des besoins de recrutement qui sont concentrés sur la couronne bordelaise.
En ce qui concerne les autres postes proposés, ils se répartissent sur l’ensemble du territoire parmi 350 agences du CEAPC.
Parmi ces personnes recrutées, les étudiants issus de la formation en alternance sont très appréciés puisque 70 alternants sont recrutés chaque année.

Bien qu’un éloignement face aux métiers de la banque ait été constaté chez les jeunes, le secteur met tout en œuvre pour réencourager ces jeunes étudiants à candidater dans cette branche.

Une difficulté de recrutement qui se fait surtout ressentir dans les zones telles que Sarlat et Marmande.

Pour pallier ce manque d’attirance envers le secteur, la CEAPC propose de nourrir cette cupidité grandissante chez ces nouvelles générations en offrant de fortes perspectives.

Une fois recrutés, la CEAPC met à disposition de tous ses salariés un entretien de suivi de post avec un expert RH pour assurer leur intégration et éventuels besoins d’accompagnement.
Etant à la constante quête de découverte et cherchant à établir leurs plans de carrière, ces jeunes diplômes auront également l’opportunité de travailler dans les nombreuses filiales de l’établissement, aussi bien domestiques qu’à l’étranger.
Telles sont toutes les techniques utilisées pour attirer les jeunes vers le domaine bancaire.

Pour chercher ces nouvelles recrues, la CEAPC a noué des partenariats avec les écoles, notamment à Poitiers, Niort, La Rochelle, Pau.

Des interventions sont également effectuées dans les IUT et IAE, ainsi que des cocktails de recrutement dont le but est de présenter les différents métiers qui constituent le secteur.

D’autres systèmes plus modernes sont également déployés tels que « Easy recrue », qui donne à distance des réponses aux questions posées sous format vidéo.

Mais aussi une présence sur les réseaux qui, aujourd’hui, est devenue indispensable dans cette ère numérique.
La CEAPC sollicite donc Linkedin pour y poster régulièrement des offres d’emploi, mais la société est également présente sur des sites spécifiés tels que Monster ou Régionsjob.
Ecomnews - Adds