Ecomnews - Adds
Nouvelle Aquitaine : Pour accompagner sa croissance, Coulot Décolletage recrute
Par Diallo Anna publié le 26 MARS 2019 à 15:32
Créé en 1985 par Gabrielle Coulot, Coulot Décolletage a entamé d’importants travaux d'agrandissement et de modernisation en réponse à la croissance accrue de son activité à l'international.

Après avoir débuté son activité dans l’usinage de pièces de précisions pour l’aéronautique, l’entreprise Coulot Décolletage a entamé dès la fin des années 1990 sa conversion au domaine médical pour se spécialiser, sous l’élan du fils Bruno Coulot, dans l’usinage d’implants médicaux.

Aujourd’hui la forte croissance de son chiffre d’affaires, passant de 5 millions à 10,8 millions d’euros en 5 ans, s’accompagne d’importants travaux d’extension dans l’objectif de doubler sa surface de production et atteindre 2 500 mètres carrés de bâtiments.

Reprise par Brunos Boulot en 2010, l’entreprise est depuis reconnue pour son savoir-faire et la qualité de son travail depuis sa conversion. Elle a gagné en notoriété à l'international et avec cela a obtenu plusieurs certifications américaines (FDA) et brésiliennes (ANVISA), mais aussi les ISO 9001 et 13485.

Coulot Décolletage est aujourd’hui en partenariat avec de grands groupes internationaux dans les pays cités précédemment mais aussi en Suisse, en Belgique et au Mexique.

Bruno Coulot explique qu’avec leur parc de 40 machines d’usinage à commande numérique, l’entreprise fabrique pour ses clients « des vis de quelques millimètres, des tiges pour le traitement des scolioses, les prothèses de hanche, les implants maxillo-faciaux ou encore des plaques et cages cervicales. [...] Nous avons plus de 25 000 références différentes ».

C’est l’utilisation de matériaux tels que le titane, l’inox, le chrome, le cobalt, le PEEK, ou encore des matériaux polymères biocompatibles, ainsi que la sécurité et le contrôle effectué par un système informatique très spécifique, et la traçabilité rigoureuse, qui font le succès de l’entreprise.

Cette croissance et donc cet agrandissement nécessitent aussi l’acquisition de nouveaux matériaux pour un investissement total de 2,7 millions d’euros, dont 546 000 sont investis par la Région Nouvelle Aquitaine.

De plus, cela permettra aussi à l’entreprise de faire moins de sous-traitance et d’acquérir plus de savoir-faire notamment à travers l’embauche de 4 nouvelles personnes en plus des 5 postes déjà à pourvoir.

Ecomnews - Adds