Ecomnews - Adds
Nouvelle Aquitaine : Ambition renouvelée pour le 1er écosystème européen de l’aéronautique et de l’espace, Aerospace Valley.
Par Diallo Anna publié le 14 FEVR 2019 à 08:00
Le gouvernement a lancé en juillet 2018, en lien étroit avec les Conseils régionaux, un appel à candidatures pour désigner les pôles de compétitivité sur la période 2019 à 2022. À l’issue de cette procédure, le Premier ministre a labellisé 56 pôles de compétitivité : 8 pôles de compétitivité pour une durée d’un an, prolongeable à quatre ans ; et 48 pôles de compétitivité labellisés pour une durée de quatre ans.

Parmi elles, le pôle de compétitivité a la portée mondiale Aerospace Valley. Après avoir amplement rempli ses objectifs pour la phase 3 (entre 2013 et 2018), le pôle a été labellisé pour participer à la phase 4 de la politique des pôles de compétitivité du gouvernement.

Fondé en 2005 et présidé aujourd’hui par Yann Bardaux (sénior vice-président d’Airbus), Aerospace Valley se trouve sur le podium des trois plus grands pôles de compétitivité mondiaux, notamment grâce à ses projets coopératifs en R&D.

L'association compte 90 responsables d’industries, de la recherche et de la formation, qui sont tous impliqués comme animateurs des DAS (Domaines d’Activités Stratégiques), mais aussi une équipe de permanents et des agences régionales de développement : l’ADI en Nouvelle Aquitaine et l’AD’OCC en Occitanie.

Dans ses deux régions, il rassemble des établissements de recherches, des entreprises, des labos de recherche, avec pour objectif d’améliorer la synergie et la coopération entre ces différents acteurs.

À l'échelle européenne, Aerospace Valley a réussi à faire émerger le premier bassin d’emplois dans les secteurs de l’aéronautique, l’espace et les systèmes embarqués avec :

    • 146 000 industriels
    • 1 900 établissements
    • ⅓ des effectifs français, dont plus de 50% dans le spatial
    • 8 500 chercheurs
    • 2 des 3 grandes écoles françaises “aéronautique et spatiale”

Le pôle compte aussi plus de 800 membres dont 600 sont des PME, et 580 projets y ont été financés pour une somme totale s’élevant à plus de 1,5 milliard d'euros.

Pour Aerospace Valley, l’objectif avec cette labellisation est de confirmer son rang de 1er pôle aéronautique et spatial mondial. En allant encore plus loin dans la mises en place d’actions collectives nouvelles et dans son investissement dans le secteur de l’aérospatiale sur 2 orientations principales :

  1. le développement de solutions innovantes et l’amélioration de la compétitivité en Nouvelle Aquitaine et en Occitanie
  2. le développement des écosystèmes d’excellences (aérostructures, systèmes embarqués, intelligence artificielle, ect.) autour de 4 priorités :
    1. les systèmes de transports autonomes et connectés
    2. les avions plus électriques
    3. le marché des données
    4. l’industrie aéronautique

"Cette labellisation met en évidence la reconnaissance de la performance du Pôle essentiellement basée sur sa forte capacité à rassembler les acteurs d’excellence de notre filière autour d’un objectif commun d’amélioration permanente de notre compétitivité au niveau mondial et de l’ambition partagée de demeurer le 1er bassin d’emplois et le 1er Pôle d’innovation européen dans le domaine de l’aéronautique, de l’espace, des drones et des systèmes embarqués", précise Yann Barbaux, président d’Aerospace Valley.

Ecomnews - Adds