Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : Une association aide les petits patrons sévèrement touchés par la crise du Covid-19
Par Redaction publié le 01 JUIN 2020 à 10:12
40% des entreprises de la Gironde, pourraient faire faillite suite au Covid 19. L’association bordelaise Entraide & entrepreneurs (E&E) a mis en place une cellule spéciale Covid-19 pour accompagner les patrons de petites entreprises en difficulté depuis le début du confinement.

Composée d’avocats, d’huissiers, d’experts-comptables, de juristes, l’équipe de l’association bordelaise Entraide & entrepreneurs (E&E) intervient en soutien auprès des dirigeants d’entreprises pour les aider à conserver la clairvoyance nécessaire dans les décisions qui leur incombent, et éviter que le pronostic vital de leur entreprise ne soit engagé.

La crainte des petits patrons est justifiée d’autant plus que Patrick Seguin, le président de la CCI de Bordeaux-Gironde a annoncé que 40% des entreprises du département, surtout des TPE, ne « rouvriront pas forcément ».

En pleine crise, la région Nouvelle-Aquitaine a fait appel à E&E. Une cellule d’urgence est mise en place afin d’épauler le plus d’entrepreneurs possibles. Artisans, commerçants, indépendants etc. livrent alors directement leurs craintes aux bénévoles.

Depuis le confinement les demandes de soutien techniques afin de savoir comment bien redémarrer leur activité prédominent.

Les 70 bénévoles de l’association apportent leurs contributions sous deux formes : un accompagnement moral et un soutien et si nécessaire, un accès à l’environnement judiciaire (tribunal, mandataires…) pour les informer, leur permettre d’anticiper, et les rassurer.

« Ce ne sont pas les patrons du CAC40 qui nous appellent mais ceux qui ont perdu espoir, les petits qui ne savent plus comment s’en sortir. On a senti une véritable angoisse », a expliqué Claudine Péry à nos confrères de 20 minutes.

Les membres de l’association s’emploient activement à trouver des solutions pour aider les entrepreneurs à passer cette crise. Les bénévoles traitent aujourd’hui plus de 100 dossiers urgents.

Ecomnews - Adds