Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : L’Institut des sciences de la vigne et du vin fête ses 10 ans
Par Christol Léa publié le 05 JUIN 2019 à 08:00
L'Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) regroupant 250 chercheurs et 600 étudiants fête les 10 ans de la construction de ses locaux à Villenave d’Ornon (33).

Né de la rencontre entre la volonté politique d'Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, et de la vision scientifique de Denis Dubourdieu, qui fut professeur à l'université de Bordeaux, l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) fête ses 10 ans.

Particulièrement atypique dans le monde universitaire, il fédère les deux universités bordelaises Bordeaux Montaigne et Université de Bordeaux ainsi que l’INRA, Kedge et Science Po Bordeaux.

Dès sa création, l’idée même de l'ISVV était de rapprocher la faculté d’œnologie des composantes recherche vigne et vin tout en y intégrant les disciplines de sciences sociales.

Depuis, il a réalisé de nombreux projets, comme les « Vendanges du savoir » lancées en 2016 en partenariat avec la Cité du Vin. Elles permettent de rencontrer le grand public sur des thèmes travaillés dans les laboratoires, parmi lesquels les pesticides ou les questions historiques liées à la vigne et au vin.

L'institut a également lancé en 2010 le réseau Oenoviti international qui rassemble une cinquantaine de partenaires (industriels et chercheurs) et qui vise à favoriser l’échange de savoir-faire et d’expertise entre les acteurs du secteur vitivinicole.

Dans un entretien accordé à la Région Nouvelle-Aquitaine, Alain Blanchard, directeur de l'ISVV, rappelle que l' institution a également "instauré un partenariat avec le cluster Inno’Vin, lors de séminaires conjoints qui permettent d’engager des débats entre chercheurs et acteurs de la filière"

Quelles actions à venir ?


L'ISVV s'est engagé auprès de la Région en tant que partenaire recherche dans le grand projet VitiREV. Le but ? Accompagner une viticulture responsable ancrée dans son territoire et dans son histoire. Avec ses forces en terme de recherche, l'institut apportera ainsi une expertise et une aide sur la méthodologie.

"Nous travaillons notamment sur ces questions : Qu’est ce qui va attirer un consommateur à acheter un vin plutôt qu’un autre par rapport au critère de naturalité ? Qu’est ce qui fait qu’il sera plus attiré par du bio ou un vin produit en biodynamie? Quels sont les moteurs derrière ce souhait et quel prix est-il prêt à payer pour mettre 2 euros de plus dans la bouteille? " précise le directeur.

L'ISVV a également imaginé l’installation d’un « futurovin », dispositif dans lequel les techniques de réalités virtuelles vont être utilisées pour changer l’environnement des consommateurs qui participeront à des expérimentations.

Autre projet d'envergure : l'extension du bâtiment de l’ISVV, passant à 20 000 m2. Il permettra d’accueillir le laboratoire de pathologie de la vigne qui pour le moment est logé dans d'anciens locaux de l’INRA.

Ecomnews - Adds