Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : Les PME ont fait un meilleur chiffre d’affaires au premier semestre 2019 qu’en 2018 !
Par Redaction publié le 27 SEPT 2019 à 09:16
Les conclusions de l’Enquête de conjoncture réalisée par la CCI Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec les CCI de la région, ont mis en lumière une croissance de l’activité au 1er semestre 2019, en particulier pour les entreprises de plus de 10 salariés. Des signes plutôt encourageants après une situation 2018 fragile dans un contexte de stagnation. 

Près d’un tiers des entreprises de Nouvelle-Aquitaine ont vu leur chiffre d’affaires et leurs carnets de commandes progresser au premier semestre 2019, comparativement à l’année dernière. De même pour les indicateurs de marges (-8 contre -13 en 2018) et de trésorerie (à l’équilibre) qui se redressent.

Les entreprises de plus de 10 salariés sont les plus concernées par cet engouement économique : chez les PME, le solde d’opinion est en hausse de 28% contre 9% pour les TPE.

Côté emploi, 83% des 4 000 entreprises interrogées maintiennent leurs effectifs. 10% des entreprises ont même embauché malgré des coûts d’achat de matière première conséquents. Les investissements font quant à eux un bond de 33%.

Les régions les plus gagnantes

Selon l’Enquête de conjoncture de la CCI, une amélioration des chiffres d’affaires et des carnets de commandes a été constatée dans l’ensemble des territoires de Nouvelle-Aquitaine. Seuls les départements de la Vienne et des Landes accusent un recul de la fréquentation clients.

Les entreprises des Deux-Sèvres connaissent une envolée des chiffres d’affaires tout comme la Charente-Maritime, la Creuse et la Haute-Vienne. Sur le plan financier, seule La Rochelle note un solde d’opinion positif pour les marges.

Les Deux-Sèvres, la Charente et la Gironde voient leur niveau de marge s’améliorer. Plus de 30 % des entreprises de Gironde ont ainsi investi durant ce premier semestre.

Des secteurs plus ou moins porteurs...

Si la santé du BTP est confirmée par les différents indicateurs (hausse de 38% d’activité) tout comme les perspectives d’activité, le commerce est en recul par rapport aux autres secteurs.

Néanmoins, sa situation s’améliore légèrement comparativement à la fin d’année 2018 : il équilibre tout juste ses ventes mais dégage des marges négatives.

Pour les services et l’industrie, le climat est encourageant mais inégal entre les filières. Si 1/3 des entreprises a développé ses ventes, parallèlement, plus de 20 % des entreprises de ces secteurs enregistrent un chiffre d’affaires en baisse. Les résultats sont similaires pour les carnets de commandes ou la fréquentation clients.

Quelles perspectives pour le second semestre ?

D’après le rapport, les chefs d’entreprises restent sereins : « près de 90% d’entre eux tablent sur un maintien, voire une croissance de leurs ventes. Près de 80 % confirment avoir confiance en l’avenir de leur entreprise et la situation économique du pays » indique la CCI.

Pour ce deuxième semestre, les 4 secteurs misent sur une croissance du chiffre d'affaires et comptent sur une trésorerie positive. Seul le secteur du BTP se montre ambitieux en termes de marges. Tous départements et secteurs confondus, 26% des entreprises envisagent des investissements au second semestre.

Ecomnews - Adds