Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : La PME UVGermi à la conquête du marché Saoudien
Par Diallo Anna publié le 06 FEVR 2019 à 08:00
Fondée en 1979 à Objat en Corrèze, et installée depuis 2009 à Saint-Viance, UVGermi, l’entreprise familiale de 40 salariés, spécialiste du traitement de l’air et de l’eau par des techniques d’ultraviolets, ouvre un bureau en Arabie Saoudite.

Avec un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2018, plus 10% par rapport à l’année précédente, son PDG et fondateur André Bodas ambitionne un développement de l’activité de la PME à l'international et notamment en s’implantant au Moyen-Orient, au Maghreb et en Egypte.

C’est pour atteindre cet objectif qu’UVGermi a réalisé en 2017 une levée de fonds de 6 millions d’euros, mais aussi son entrée en Bourse et un investissement de 2 millions d’euros dans une unité de R&D.

L’entreprise a ainsi créé UVGermi Middle East, et ouvert un premier bureau à Riyad, en Arabie Saoudite. Cette antenne de l'entreprise aura en charge la promotion des systèmes sortis des ateliers limousins, et spécifiquement ceux destinés au traitement des “eaux grises” utilisées en irrigation.

En développant des outils et procédés tel que le purificateur d’air appliqué aux bâtiments publics et à l’habitat appelé, Air clean, la société souhaite séduire des territoires où les priorités sont tournées vers le traitement de l’eau, la réduction de la consommation, la sauvegarde des ressources et la gestion des liquides usagés, mais aussi vers l’assainissement de l’air.

“Que ce soit dans les traitements de l’air ou de l’eau, les applications de nos produits sont multiples, en agroalimentaire, pharmacie, etc. et les marchés sont énormes. Ainsi travaillons-nous en ce moment sur les solutions de réponse de la grippe H1N1”, précise André Bordas.

Pour répondre à ces demandes, le site à Saint-Viance, d’une superficie de 2 500 mètres carrés, va s’agrandir de 1 500 mètres carrés en 2019.

Les enjeux pour le groupe sont nombreux : 10 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2022, une croissance de la part de l’exportation pour passer de 20 à 50%, la création d’une vingtaine d’emplois.

L’ouverture de cette enseigne en Arabie Saoudite n’est que le premier pas de la stratégie de développements mûrement réfléchis par son PDG, André Bordas.

Ecomnews - Adds