Ecomnews - Adds
Avec Obratori, L’Occitane accompagne les jeunes pousses de la cosmétique
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 19 DEC 2018 à 09:06
Après avoir hésité entre New York, Lausanne et Paris, le Groupe de cosmétiques helvétique L’Occitane a choisi Marseille pour lancer Obratori. Aux termes accélérateur et incubateur, L’Occitane préfère le « start-up studio » qui accompagne les porteurs de projets dans les domaines de la cosmétique, du bien-être et du digital.

Au cœur de la Cité de l’Innovation et des Savoirs Aix-Marseille (CISAM), dans l’emblématique bâtiment art-déco du Castel à Marseille, cohabitent au rez-de chaussée, l’accélérateur M de la métropole et la Satt Sud-Est d’Aix-Marseille Université.

La déco résolument sobre de ces « espaces publics » contraste avec les niveaux supérieurs loués à deux grands groupes privés. Au premier étage, le ton est donné avec Ze Box, accélérateur tout en couleur de CMA CGM.

Un étage plus haut, il suffit de pousser les portes d’Obratori, pour se retrouver dans l’univers feutré et bien-être et retrouver les valeurs que portent L’Occitane. Selon son Pdg Reinold Geiger, Obratori permettra d’explorer les idées neuves et prendre de l'avance dans un monde qui bouge vite. « Le Groupe L’Occitane a toujours eu à cœur d’entreprendre et de sans cesse se renouveler, c’est dans notre ADN », précise-t-il.

Le groupe helvétique a investi 1 million d'euros pour s’approprier cet espace de 950 m2 revisité par le cabinet d’architecture Artdesk. Un lieu insolite où les 108 postes de travail, soigneusement pensés par des ergornomes, côtoient des roulotes, des cabanes pour se réunir, s’isoler et une immense cuisine propice à de magnifiques festins.

Une pièce est même vouée à la fameuse sieste réparatrice. Cet univers cosy avec vue imprenable sur la mer sera réservé à quelques happy few seulement moyennant un loyer mensuel symbolique de 195€.

?id=D5ikgj0iDmiUJFr96hOLpH4B2tBKsL5X

13 start-up pour un programme d’accompagnement de 23 mois

« Nous n’avons pas encore communiqué et sommes déjà très sollicités. Nous sommes dans le qualitatif plutôt que le quantitatif », avoue Julie Geret. Pétillante trentenaire chargée de la communication d’Obratori, elle annonce pour 2019 l’installation de 13 start-up.

Pour les futures recrues Obratori a intégré un FabLab conforme aux critères du MIT et deux laboratoires.

D’ores et déjà, trois jeunes pousses ont été sélectionnées et travaillent depuis quelques semaines dans cette atmosphère propice à l’innovation. Sur les paillasses encore immaculées, les deux jeunes créatrices des « Petites Essentielles » manipulent des flacons d’huiles essentielles. Elles élaborent des compositions personnalisées pour leurs premières clientes.

A quelques mètres de là, le chariot d’Healphi une start-up qui croit, dur comme fer, au potentiel de la la télémédecine pour lutter contre les déserts médicaux. Cinq cabinets virtuels ont déjà été installés et trois autres sont prévus en début d’année prochaine.

Obratori héberge également Nanosive qui a développé une technologie d’encapsulation de filtres solaires. Cette BioMedTech, créée en octobre 2018, est le fruit d’un partenariat entre L’Occitane et Truffle Capital voué à la création et au développement à Marseille de startup innovantes.

« Nous prenons des participations au capital dont le pourcentage est évalué au cas par cas », précise Julie Geret, à la tête d’une équipe de quatre personnes.

Les entreprises bénéficient durant les 23 mois que dure le programme d’un accompagnement de haut vol dispensé par des experts. « Nous pouvons solliciter la R&D, les mentors de L’Occitane, le directeur marketing de Pierre Hermé », complète Julie Geret.

Le coup de cœur entre l’Occitane et le célèbre pâtissier français ayant donné naissance à une boutique hybride, un concept store situé sur l’avenue des Champs Elysées.

?id=NftCe328NCqy1xd4T8RDLB82HaATqcOk

Obratori associé au Truffle BioMedTech

Obratrori a participé en octobre 2018 au premier closing du fonds Truffle BioMedTech, un Fonds Professionnel de Capital Investissement ayant pour objectif de financer des innovations de rupture dans le domaine des sciences de la vie.

Obratori entend par ce biais s’appuyer sur le savoir-faire de la société de capital venture dans la structuration et l’accompagnement de startups et faciliter l’installation dans son accélérateur des sociétés dermato-cosmétiques du portefeuille de Truffle Capital. « Grâce à l’expérience de plus de dix-sept ans de Truffle Capital en tant qu’investisseur entrepreneur en capital-risque, nous sommes extrêmement bien armés pour accueillir des projets innovants et promouvoir la création de sociétés capables de bouleverser l’industrie de la cosmétique et du bien-être », explique Amaury Godron, directeur général d’Obratrori.

?id=fzgOFUC9EZ7b9pQtBGeguG6ljmDNekAF

Photo : « Nous avons été sollicités par Provence Promotion et avons choisi Marseille pour le dynamisme de son écosystème », précise Julie Geret, directrice de la communication d’Obratori. ©N.B.C

Ecomnews - Adds