Ecomnews - Adds
Occitanie : Quelle formation professionnelle pour la filière pétrolière ?
Par Fiona Urbain publié le 24 OCT 2018 à 09:01
La filière pétrolière représente sur l’ex Languedoc-Roussillon plus de 3 000 emplois (directs ou indirects) et une trentaine d’entreprises. Il y a un an, l’UIMM Méditerranée Ouest et les organisations syndicales signaient un accord en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle dans la filière pétrolière. Pour quel bilan ?

LUnion des Industries et Métiers de la Métallurgie accompagne les entreprises industrielles dans la recherche des compétences nécessaires à leur développement et pilote le premier réseau privé en matière de formation technique et industrielle.

L’année dernière, L’UIMM Méditerranée Ouest et les organisations syndicales ont signé un accord en faveur de l’emploi et la formation professionnelle dans les métiers de la filière pétrolière.

Un secteur qui regroupe une trentaine d’entreprises sur l’ex Languedoc-Roussillon pour 3 000 emplois (directs ou indirects) .

Evolution des métiers, nouvelles technologies digitales, robotisation… L’accord portait sur un accompagnement et un développement des compétences des équipes des entreprises de la filière pétrolière.

En tout, 34 entreprises ont ainsi été accompagnées et 289 salariés ont bénéficié de formations en Sécurité, Transport, Energie et Génie Climatique, Qualité, Mécanique, Assemblage, Usinage…

L’accord a donc permis d’optimiser la compétitivité des entreprises et de diversifier l’activité dans d’autres secteurs (naval, ferroviaire, énergie, médical…)

Pour le Groupe Rochette Industrie, présent dans plus de 15 pays, employant 150 personnes, le bilan de cet accord est positif.

« Cela nous a permis de déployer 100% de notre plan de formation qui a pour but de développer la polyvalence, mais aussi de former nos collaborateurs aux exigences de l’aéronautique » explique Pierre Damien Rochette.

L’industriel a ainsi pu signer un contrat avec un gros équipementier du monde de l’aéronautique d’un montant de 1 million d’euro par an sur 5 ans.

Ecomnews - Adds