Ecomnews - Adds
Perpignan : Dalkia et le Sydetom 66 inaugurent un réseau de chaleur vertueux
Par Fiona Urbain publié le 03 JUIL 2019 à 08:00
Le réseau de chaleur du territoire catalan a été inauguré le 28 juin en présence notamment de Sylvie Jéhanno, PDG de Dalkia et Présidente de Dalkia Wastenergy, et de Fernand Roig, Président du Sydetom 66. Alimenté à 90% par l’énergie issue de la combustion des déchets de l'unité de valorisation énergétique des déchets de Calce, ce projet est un bel exemple d’économie circulaire. Reportage

Hasard du calendrier, c’est sous une chaleur caniculaire que le réseau de chaleur du territoire catalan a été inauguré en présence de nombreux élus et de Sylvie Jéhanno, la PDG de Dalkia.

Depuis avril 2019, la station d'échange de Torremilla fournit de la chaleur à l’hôpital, au chocolatier Cémoi et à la Clinique Mutualiste Catalane. Ils bénéficient ainsi d’une énergie vertueuse issue de la combustion des déchets de l’UVE de Calce.

A terme, le centre hospitalier de Perpignan, la piscine Arlette Franco et le groupe scolaire Hélène Boucher profiteront également de cette chaleur. Un groupe à absorption sera installé au centre hospitalier de Perpignan, lui permettant ainsi de disposer de froid. Une économie d'à peu près 15% selon Vincent Rouvet, le directeur de l'hôpital.

?id=LJp6FsxD2sDZTrGEQS4rjvcdAKhnDbAx

« C’est un projet extrêmement vertueux qui permet d’éviter l’émission de 3 500 tonnes de CO2, soit l ‘équivalent de 2 000 voitures retirées de la circulation » explique Sylvie Jéhanno.

« Au delà des aspects environnementaux, il y a des aspects financiers » assure Fernand Roig, Président du Sydetom 66 à l’initiative du projet. « Ce réseau de 12 kilomètres va nous permettre de faire 1,2 million d’euros d’économies en 2020, puis de 4 à 6 millions d’euros d’économies par an ».

Le réseau de chaleur représente un investissement de 26 millions d’euros soutenu par l’Ademe, la Région Occitanie, Perpignan Métropole Méditerranée et le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales.

Pour Philippe Chopin, Préfet des Pyrénées-Orientales, ce réseau de chaleur est « la preuve que l’économie circulaire peut être synonyme d'attractivité et de développement économique du territoire »

?id=5RaqOSECxBlRPISjznYP7IfzSbmLGxYU

Le projet en chiffres clés :

  • 90 % d’énergie de récupération dans le mix énergétique du réseau
  • 15 km de réseau enterré
  • 3 500 tonnes de CO2 évitées, soit 2 000 voitures de la circulation
  • 240 000 tonnes de déchets traités par an
  • 26 millions d’euros de travaux
  • 50 000 heures travail pour la construction

?id=WDQFsjnh1rMXuopg66eeik0JZhdvUJGy

Ecomnews - Adds