Ecomnews - Adds
Le Pôle de Santé de Castelnaudary poursuit sa mutation
Par Fiona Urbain publié le 02 JUIL 2018 à 09:00
Depuis 2014, le centre hospitalier de Castelnaudary subit une rénovation complète pour un montant de 44 millions d’euros. L’objectif : répondre aux besoins de la population du bassin de vie de Castelnaudary et rester à la pointe du progrès. Visite avec Patrick Maugard, le Maire de la ville.

Le Centre Hospitalier de Castelnaudary s’est engagé dans la constitution d’un véritable pôle de santé avec le Centre de soins de suite et de réadaptation de Lordat et l’USSAP (Union Sanitaire et Sociale Aude Pyrénées, un regroupement d’associations gérant des établissements et services privés à but non lucratif).

Les différents partenaires ont misé sur leur complémentarité et une mutualisation de moyens, avec l’objectif d’offrir la meilleure prise en charge aux patients de leur territoire de santé.

Ainsi, la première phase des travaux initiée en 2014 a permis d’accueillir 40 lits pour des patients de soins de suite et de réadaptation du centre de Lordat ainsi que 20 places, 10 enfants, 10 adultes en psychiatrie avec l’USSAP. La réalisation de locaux neuf a permis l’installation de 58 lits d’EPHAD, la pharmacie, les services techniques, la blanchisserie et la restauration.

La phase 2 en cours actuellement a pour objectif de « démolir pour mieux construire ». Les espaces libérés permettront d’édifier de nouveaux bâtiments destinés à recevoir notamment un nouveau plateau technique de rééducation, un EHPAD et une Unité de Soins longue durée.

La fin des travaux est prévue pour l'été 2019.

« Moi je me plais à l’appeler mon petit CHU, tellement je suis fier de notre Pôle Santé. Il répond totalement aux besoins de la population du bassin de vie de Castelnaudary. C’est un établissement de premier recours très important pour notre territoire. » explique Patrick Maugard, le Maire de la ville.

Jusqu’en 2016, le Centre Hospitalier de Castelnaudary était situé aux confins de la région Languedoc Roussillon, avec une ARS et un CHU de référence à Montpellier. La situation était paradoxale dans la mesure où le CHU le plus proche était celui de Toulouse. La réforme territoriale a permis de faire tomber les difficultés liées à ces frontières administratives entre les régions.

Désormais, l’établissement est rattaché au territoire Ouest-Audois avec les centres de Carcassonne et de Limoux. Cette organisation permet aux patients d’être pris en charge au plus proche de leurs besoins et de leur lieu de vie.

Dans le cadre de la nouvelle Région, la venue de médecins en cours ou en fin de formation en provenance de la ville rose sera facilitée administrativement. Pour inciter les internes à venir s’y installer, la ville de Castelnaudary met à disposition des logements, et le Conseil départemental accorde des aides financières aux futurs médecins.

?id=1nPlucQGwKP0o9ml24WgU0qZEeoXHEUi

Le rattachement du centre hospitalier au CHU de Toulouse facilitera la venue de médecins en cours ou en fin de formation en provenance de la ville rose. Pour inciter les internes à venir s’installer, la ville de Castelnaudary met à disposition des logements, et le Conseil départemental accorde des aides financières aux jeunes médecins.

?id=Wd0ejLmHuouBi9cMAXmARwk6OhEyr4ng

Ecomnews - Adds