Ecomnews - Adds
Le Port de Bordeaux signe pour un « renouveau » économique et touristique
Par Christol Léa publié le 04 JUIN 2019 à 10:22
Le Port de Bordeaux a signé un partenariat avec plusieurs collectivités. Ce nouveau contrat entend valoriser le potentiel du Port de Bordeaux, pour accroître l’attractivité du territoire, au niveau économique, industriel et touristique.

La direction du port de Bordeaux a signé avec plusieurs collectivités dont la Région, le Conseil départemental de la Gironde, et la Métropole de Bordeaux, un nouveau contrat de partenariat pour la période 2019-2020, le tout après une période compliquée, à la fois en termes de bilan économique que de situation du personnel affilié au port.

Ce nouveau contrat entend valoriser le potentiel du Port de Bordeaux, pour accroître l’attractivité du territoire, au niveau économique, industriel et touristique.

Six axes et dix-sept actions

Ce cadre de coopération fixe six grands objectifs communs :

  • Accélérer le développement économique et industriel des territoires en lien avec les acteurs économiques.
  • Prioriser et accompagner la réalisation des infrastructures nécessaires au développement d’une logistique et de mobilité durables et performantes.
  • Définir une stratégie d’aménagement urbain cohérente sur les fonciers portuaires et limitrophes, et favoriser une insertion environnementale de ses activités.
  • Poursuivre le développement des activités fluviomaritimes : escales et croisières, transport de voyageurs et transport de marchandises.
  • Participer à la création d’une dynamique commerciale et de promotion des territoires et du port pour un rayonnement régional, national et international.
  • Développer les relations villes-port au travers de projets permettant une réappropriation du port et du fleuve par les populations.

A partir de ces objectifs prioritaires, l'accord donne aussi les premiers indices d'une série d'actions structurantes, dix-sept au total.

Les plus importantes s’intéressent à une meilleure structuration de l'activité « conteneurs », à la fondation d'un schéma directeur d'aménagement foncier, à l'accompagnement des entreprises (dans des domaines aussi variés que les industries de la chimie, du bois, du vin ou de l'aéronautique, le tourisme ou encore les énergies vertes), à l'amélioration des infrastructures « dans un objectif de multi-modalité » (liaison entre Le Verdon et Bruges, développement de Grattequina ou de la ligne ferroviaire du bec d'Ambès, nouvelle plateforme de services routiers à Bassens), à la création d'un terminal de croisière à Pauillac ou encore à la fondation d'un « port center », c’est-à-dire un concept qui permet de mieux faire connaître le port, ses métiers, ses activités...

Deux instances de suivi veilleront à la bonne exécution de ses actions : un comité de pilotage garant de l’avancement global du contrat et un comité technique plus opérationnel en lien direct avec les actions.

© Port de Bordeaux

Ecomnews - Adds