Ecomnews - Adds
Quelles sont les priorités de l’Etat pour l’Hérault en 2019 ?
Par Johanne Eva Desvages publié le 31 JAN 2019 à 08:56
A l’occasion de la traditionnelle cérémonie de voeux, le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel, a dressé un bilan 2018 positif et tracé au micro d’Ecomnews les grandes lignes 2019 des actions de l'Etat pour le département de l'Hérault.

Face à la presse, le préfet de l’Hérault a dévoilé les résultats de l’action de l’Etat en 2018, la jugeant « positive ». Pierre Pouëssel a également réagi à l’actualité et la crise des gilets jaunes, dénonçant des « manifestations avec des cassages » et « une situation inacceptable », avec d'importantes dégradations constatées à Montpellier, « où le bureau de police a même été attaqué ».

Quel bilan pour l’Hérault en 2018 ?

L’année passée a été marquée par un renforcement des forces de l’ordre dans l’Hérault. « 21 fonctionnaires supplémentaires ont intégré la police de Montpellier l’an passé » indique le préfet. Dans un même temps, « la délinquance a reculé dans le département ».

Le chômage a lui aussi baissé, passant à 12,9% au dernier trimestre 2018 contre 14% à la même période en 2016. L’Hérault est aujourd’hui dans le top 5 des départements les plus créateurs d’emploi.

Au micro d'Ecomnews, le préfet a détaillé quelles ont été les belles réussites de l'Etat sur le territoire : « l’essor de l’économie numérique sur Montpellier et la mise en oeuvre du pacte Etat Métropole qui a permis de soutenir des investissements particulièrement emblématiques ».

Au total l’an passé, 8,3 millions d’euros ont été mobilisés par l’Etat auprès de l’écosystème de santé montpelliérain.

« Nous avons inauguré un premier incubateur au CHU de Montpellier qui accueille des start-up spécialisées dans les biotechnologies » précise Pierre Pouëssel. D’autres investissements sont encore prévus et devraient permettre à de jeunes pousses de créer de nouveaux emplois.

?id=Sv9LJ5WEEIIFj6ZmHS3jX2nNpIP4tYTb

Les perspectives 2019

L'Hérault dispose aujourd’hui de deux pôles d’excellence : le secteur de la santé, et plus particulièrement de la e-santé, mais également celui de l'agronomie avec SupAgro et « tous les organismes de recherche rassemblés à Agropolis ». L’Etat souhaite ainsi « encourager les entreprises du numérique ».

Autre priorité de l’Etat : la cohésion sociale, avec notamment de grandes opérations de rénovation urbaine à venir. "Nous devrions conclure avec la Métropole de Montpellier d'ici la fin d’année une convention de rénovation urbaine pour l’acte II de la rénovation du quartier de la Mosson. Nous devrions aussi nous occuper du quartier des Cévennes". Le préfet a également passé des conventions de rénovations urbaines avec Béziers, Sète et Agde.

En ce qui concerne l'aspect social, L’Etat envisage de multiplier le nombre de structures d’accueil pour les personnes les plus mal logées et renforcer le nombre de logements sociaux sur le territoire.

« Nous sommes passés de 395 places d’hébergement d’urgence en 2015 à 701 places ouvertes aujourd’hui et nous avons encore un portefeuille pour une centaine de places supplémentaires » conclut Pierre Pouëssel. Particulièrement préoccupé par les problématiques sociales, il en a fait son cheval de bataille. Une ambition qu'il poursuit encore en 2019.

Ecomnews - Adds