Ecomnews - Adds
Puy-de-Dôme :  Afyren obtient une subvention européenne de 20 millions d'€ et va créer 50 emplois
Par Robert Fages publié le 25 JUIN 2020 à 17:37
Cette subvention européenne sera dédiée à la production industrielle de nouveaux produits bio-sourcés et à la construction de la première biorafifnerie avec la création de 50 emplois directs et jusqu’à 200 indirects.

Afyren, entreprise française de biotechnologie, installée à Saint-Bauzire dans le Puy-de-Dôme, qui a conçu une innovation de rupture dans la chimie verte pour contribuer à préserver la planète, a réussi à rassembler 12 acteurs clés de la bioéconomie autour d’un projet européen visant à développer la première bioraffinerie du genre en France.

After-Biochem (Anaerobic Fermentation & EsteRification of BIOmass for producing fine CHEMicals) s’attachera à la création de nouvelles chaînes de valeur durables à partir de matières premières renouvelables et non alimentaires, conduisant à la mise sur le marché d’un éventail de nouveaux produits à haute valeur ajoutée.

L’ide est soutenue par la Commission européenne et le partenariat public privé « European Joint Undertaking Bio Based Industry » (BBI-JU) qui subventionnera ce projet à hauteur de 20 millions d’euros.

« Nous sommes très fiers, en tant que start-up française, de porter ce consortium européen et d’avoir pu fédérer autour de notre projet autant de partenaires de renom, représentant au total plus de 30 milliards d'euros de ventes mondiales » souligne Nicolas Sordet, président d’Afyren qui poursuit :

« Ensemble, nous allons contribuer au développement d’une filière durable et européenne, autour d’une bioéconomie bas carbone et circulaire. After-biochem va nous permettre de valider un modèle de bioraffinerie innovant, durable et réplicable pour contribuer au renouveau de l’industrie ».

Le projet After-Biochem repose sur une technologie qui a nécessité 10 ans de travaux de R&D chez Afyren. Elle transforme les co-produits agricoles en molécules à haute valeur ajoutée et repose sur un processus de fermentation de pointe.

Il s'agit d'un procédé sans OGM, « zéro- déchet » et respectueux de l'environnement. Durant les 4 années à venir, le projet s’attachera à la création de nouvelles chaînes de valeur durables à partir de matières premières renouvelables et non alimentaires, conduisant à la mise sur le marché d’un éventail de nouveaux produits à haute valeur ajoutée.

Les applications concerneront divers marchés tels que les parfums et les arômes, la beauté et l’hygiène, la nutrition humaine et l’alimentation animale, les produits pharmaceutiques ainsi que la chimie de spécialité.

After-Biochem permettra une nouvelle valorisation des coproduits d’une filière de la betterave sucrière récemment confrontée à de grands défis économiques mais plus largement le développement d’une filière bioéconomie forte en Europe.

Enfin, le projet permettra également de mettre en œuvre une stratégie « zéro déchet » grâce à un process de production optimisé et à l’utilisation des co-produits sous forme d’engrais. Le projet fait état de la construction d'une bioraffinerie unique en son genre ainsi que de la création de 50 emplois directs et jusqu’à 200 indirects.

©Photo : Ayfren

Ecomnews - Adds