Ecomnews - Adds
Puy-de-Dôme : Le Département veut attirer de nouveaux médecins sur son territoire
Par Redaction publié le 29 MAI 2020 à 09:24
Dans le Puy-de-Dôme les praticiens se font de plus en plus rares. Le Département l’a compris il faut dynamiser le territoire pour attirer de nouveaux médecins. Le plan d’action Trajectoire rentre dans cette optique car il offre un cadre propice à l’épanouissement du soignant.

Même si le Puy de Dôme n’est pas le département le plus touché en France, la situation devient préoccupante avec une moyenne de 9,3 médecins pour 10 000 habitants (et de fortes variations en fonction des territoires) ainsi que de nombreux praticiens proches de la retraite.

Le Département du Puy-de-Dôme lance un plan ambitieux dans le but de dynamiser le territoire afin de répondre aux aspirations des médecins, à savoir la recherche d’un équilibre entre vie professionnelle et personnelle, le besoin de ne pas être isolé… Ce dispositif moderne et performant s’articule autour de trois axes.

Le premier axe s’appuie sur la création d’un centre de santé départemental. Le but premier est de créer ce centre de santé sur plusieurs sites, principalement là où le faible nombre de médecins se fait le plus ressentir. Le projet ne pénalisera donc pas les médecins libéraux.

Ce centre de santé sera principalement destiné aux soins de première nécessité et, pour plus d’efficacité, les médecins seront assistés par du personnel administratif.

Pour dynamiser le département il faut que les jeunes praticiens désirent y venir. C’est pour cela que le second axe du projet tient au lancement d’une campagne d’attractivité. Le but premier est de montrer les atouts que propose le Puy-de-Dôme pour ces jeunes médecins (la qualité de vie, l’environnement etc.).

Le dernier axe de ce plan d’action relève du point de vue financier. Le Département s’engage à aider financièrement les jeunes médecins libéraux désirant s’installer là où le manque de praticiens se ressent le plus.

Cette aide viendra compléter les dispositifs existants et concernera l’achat de logiciels spécifiques, de matériel médical ou encore l’adaptation des locaux.

Clémentine Obeniche

Ecomnews - Adds