Ecomnews - Adds
Pyrénées-Orientales : L’entreprise Will Bois va construire une nouvelle unité de fabrication spéciale
Par Denys Bédarride publié le 01 JAN 2021 à 08:00
Charpente, couverture, menuiserie, Will Bois était déjà une référence dans le département des Pyrénées-Orientales. À 39 ans, Benoît Will qui a succédé à son père à la tête de l’entreprise familiale créée en 1973 à Font-Romeu, envisage de se déployer en créant une unité de fabrication de CLT (Cross Laminating Timber), ou lamellé-croisé, du bois assemblé destiné à la construction, dont la robustesse permet de créer des structures de bâti pour des immeubles de plusieurs étages.
« Des idées, je n’en manque pas », admet ce chef d’entreprise qui emploie aujourd’hui (selon les saisons) « environ 20 salariés » et réalise un CA de 2 millions d'€ sur l’activité originelle de l’entreprise qu’il a étoffée avec la construction de chalets en bois.
Toutefois, Benoît Will croit en la possibilité d’aller plus loin et envisage de fournir ses homologues constructeurs en « lamellé croisé », du bois collé selon un procédé qui en renforce la solidité.
Il projette de créer une unité de fabrication de CLT. Un investissement qui, selon le mode industriel retenu, se chiffre « entre 6 et 11 millions d'€ ».
Un peu à l’étroit dans son unité de Font-Romeu, il découvre une opportunité foncière sur le territoire de la communauté de communes « Conflent Canigou », à qui il parle de son projet. « Par pur hasard », se souvient-il, une élue l’encourage à rencontrer un conseiller de la CCI Pyrénées-Orientales : « je n’avais pas cette culture, d’ailleurs, j’ignorais tout des potentialités d’une CCI ».
Quelques rendez-vous plus loin, Benoît Will constate que son projet a pris une forme « plus cohérente » : « je me sentais isolé, c’est vrai. Mais au-delà de mes sentiments, j’ai constaté au fil des réunions que j’avais certes des idées, mais du mal à les structurer. Le fait de pouvoir en parler a permis au projet d’évoluer et de prendre forme ».
Les conseillers de la CCI rationalisent l’intention : étude d’impact territorial (la future entreprise se fournira en Occitianie), étude de marché, négociation pour un terrain… le projet de l’usine de CLT sort des limbes.
Fin 2019, il est jugé suffisamment mûr pour être présenté à l’« AMI » (Appel à Manifestation d’Intérêt), un « contrat de filière forêt-bois » élaboré par la Région Occitanie en 2018.
Gagné ! Le projet Will Bois-CLT est éligible. En dépit du retard imposé par la pandémie en cours, l’entreprise va y gagner un soutien financier conséquent : « le but initial n’était pas de gagner une subvention, mais d’avoir un projet solide, monté sur de bonnes bases. Mais je dois reconnaître que je ne boude pas cet appui financier que je reçois d’abord comme un encouragement ». « En somme, le vrai lauréat, c’est la CCI Pyrénées-Orientales », plaisante-t-il. Ouverture prévue de la future unité : janvier 2022.
Source CCI Occitanie
Ecomnews - Adds