Ecomnews - Adds
Pyrénées-Orientales : Des objectifs largement dépassés pour l’emploi sur le chantier de l’élargissement de l’A9
Par Robert Fages publié le 05 NOV 2019 à 11:00
Vinci Autoroutes a dressé un bilan positif de la convention passée avec les services de l’Etat pour favoriser l’emploi et l’insertion dans le département des PO, soit un investissement de 520 millions d'€ pour l'ensemble des travaux.

Dans le cadre de l’opération d’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole et l’approche de la fin du chantier, Vinci Autoroutes qui avait signé au début des travaux une convention de partenariat avec les services de l’État destinée à favoriser l’emploi et l’insertion au niveau local, a dressé un bilan très positif de l’action qui a été menée.

Réalisé et financé par le réseau ASF de Vinci Autoroutes, l’élargissement de l’A9 aux abords de Perpignan est entré dans la troisième et dernière phase de travaux, sur un tronçon de 8 km allant jusqu’à la frontière espagnole.

L’opération complète représente un investissement privé de 520 millions d’€.

« Vinci Autoroutes, maître d’ouvrage de l’opération, s’est engagé dès le départ dans une démarche volontariste en faveur de l’emploi local. Une première convention de partenariat avec l’État formalisait des engagements concrets en matière d’insertion en lien avec les deux premières phases de travaux. Pour la dernière phase, Vinci Autoroutes a reconduit ses engagements, en associant l’entreprise attributaire du marché, Eiffage » souligne Raphaël Martin, directeur d’exploitation Méditerranée ASF Vinci Autoroutes qui poursuit :

« Une nouvelle convention de partenariat a été signée entre Vinci Autoroutes, Eiffage Génie civil, la Préfecture des Pyrénées Orientales, la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics 66, la Fédération Régionale des Travaux publics 66, Pôle Emploi, la Mission Locale Jeunes 66 et Cap Emploi 66.

Dans une logique de préservation mais aussi de création d’emplois, la convention prévoyait une action en concertation pour répondre aux besoins de main d’oeuvre exprimés par l’entreprise Eiffage, dans le cadre du chantier de l’A9. Les objectifs étaient de créer des conditions optimales pour les différentes phases de travaux, de faciliter le partage d’information et d’assurer une mobilisation efficace et cohérente en matière d’emploi et de formation ».

L’entreprise attributaire s’était engagée sur un objectif de 24 000 heures travaillées pour des publics éloignés de l’emploi, soit 8% du nombre total d’heures envisagées sur l’intégralité de la phase 3.

?id=Ef3n1G9Bel5t6t2jxFiFO1ni08UVkGtD

A quelques mois de la fin de chantier, les résultats dépassent largement les objectifs initialement fixés : 132 personnes ont eu accès à un emploi, 186 722 heures de travail ont été réalisées dans le cadre de la clause d’insertion sociale, dispositif qui permet de réserver des heures d’insertion dans les marchés publics et privés à des personnes rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi, qu’il s’agisse de jeunes de moins de 26 ans, peu ou pas qualifiés, de bénéficiaires de minima sociaux, de demandeurs d’emploi de longue durée ou encore de personnes reconnues dans le statut de travailleurs handicapés.

Parmi les recrutés, on compte 76% de demandeurs d’emploi de longue durée dont 47% de bénéficiaires de minimas sociaux, 24% de jeunes sans qualifications et 33 % de résidents dans les QPV (Quartiers prioritaires de la ville).

Les recrutements ont été consolidés par plus de 120 actions de formation.

L’accompagnement des différents profils se poursuit aujourd’hui avec l’aide à la valorisation de l’expérience acquise.

Dans le cadre de la convention de partenariat, Vinci Autoroutes et l’entreprise Eiffage s’engageaient, par ailleurs, à confier aux entreprises du département, un volume d’affaires de 4 millions d’euros.

Là aussi, les objectifs sont largement dépassés avec un montant global investi de plus de 21 millions d'€.

© Vinci Autoroutes

Ecomnews - Adds