Ecomnews - Adds
La Région Occitanie investit pour moderniser le réseau des TER
Par Fiona Urbain publié le 05 AOÛT 2019 à 11:00
L’habillage de la première rame TER aux couleurs de liO, le réseau public régional de transports d’Occitanie, a été dévoilé au Technicentre de Toulouse. Pour améliorer le service ferroviaire et la mobilité, la Région Occitanie a engagé 178 millions d’euros dans l’achat de 18 rames Regio2N extra-larges, confortables et moins consommatrices d’énergie.

Le 31 juillet, au centre régional de maintenance de Toulouse, a été dévoilé l’habillage gris et rouge aux couleurs de liO d’une des 18 rames Regio2N commandées par la Région fin 2013 au constructeur Bombardier pour 178 millions d’euros.

Livrées entre juillet 2017 et juin 2019, ces rames de plus grande capacité avec deux niveaux offrent jusqu’à 500 places dont 343 assises et 6 emplacements vélos. En bonus, elles offrent un meilleur accès aux personnes en situation de handicap et consomment 30% de moins d’énergie.

61 000 voyageurs quotidiens fréquentent les lignes du réseau ferroviaire régional

« Moins cher, moins polluant et plus sûr, le train est la meilleure alternative à la voiture ! Mon engagement pour le rail passe aussi par le renouvellement du matériel roulant et le renforcement des dessertes. Avec notre service public régional de transports liO, nous prouvons que le train est un mode de transport d’avenir ! » a affirmé Carole Delga.

Pour moderniser les rames et absorber la croissance du trafic, la Région Occitanie continue d’investir : 3 rames Régiolis Coradia Liner de Bombardier arriveront fin 2019 pour desservir le « Cévenol » (Nîmes-Clermont-Ferrand) et 18 autres Régiolis seront livrés entre mai et décembre 2020.

?id=MmflGBpjOCkUQLRsNJUEU1WbJiDC6rQ7

Elle se mobilise aussi pour l’entretien des infrastructures : la commission permanente a voté le 19 juillet 52 millions d’euros de travaux d’urgence sur le Cévenol, l’Aubrac, le Train Jaune…

Coté exploitation, la convention régionale 2018-2025 a fixé à Sncf Mobilités des objectifs ambitieux de ponctualité, de fiabilité et d’information du public.

La Région met 2,5 milliards d'euros (300 millions d’euros par an) au bénéfice des 61 000 voyageurs quotidiens des 20 lignes du réseau ferroviaire régional de 2 500 km.

« Des liaisons directes Toulouse-Perpignan ont été créées fin 2018 et les fréquences des lignes Lunel-Sète, Toulouse-Montauban-Agen/Brive et Toulouse -Tarbes-Pau seront augmentées à la fin 2019 » explique Jean-Luc Gibelin, Vice-président en charge des Mobilités et infrastructures transports.

©Photos : Jean-Luc Gibelin, Emmanuel Grimault, Région Occitanie

Ecomnews - Adds