Ecomnews - Adds
Renaud Muselier : " La Région Sud a tous les atouts pour réussir et je le prouve "
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 14 JAN 2019 à 10:56
Lors des vœux à la presse, le 11 janvier 2019, le président du Conseil régional Provence-Alpes -Côte d’Azur Renaud Muselier est revenu sur le conflit des « gilets jaunes »et de la crise sociale que connait la France. Si l’élu de la Région a dénoncé l‘action du gouvernement de ces derniers mois, il se dit à l’écoute des citoyens. En février, il lancera « Sudopolis », une plate-forme participative avant la tenue d’un référendum le 26 mai prochain.

Lors des vœux à la presse et trois jours après le lancement par lui d’une cagnotte pour soutenir les forces de l’ordre durant le conflit des gilets jaunes, le président de la Région Sud a fait part de sa satisfaction face au succès de celle-ci qui atteint 1,5 million d'€.

« C’est un soutien aux valeurs de la République. La France n’est pas une immense ZAD c’est une république », affirme-t-il tout en annonçant la création d’une plate-forme participative dès février.

« Je lance Sudopolis une plate-forme libre qui permettra aux 5 millions d’habitants de la région de s’exprimer sur les politiques mises en place avec la possibilité d’être consulté par mail ou SMS. Nous pourrions interroger les usagers du ferroviaire sur la ligne Cannes-Grasse ou débattre sur les thèmes de l’énergie. Il ne faut pas avoir peur du débat », déclare-t-il.

Au terme de cette consultation, le président de Région et Député européen entend organiser un référendum le 26 mai, jour des élections européennes.

Renaud Muselier a aussi fortement insisté sur le rôle de l'Europe et ses investissements dans la région et ses projets économiquement structurents.

?id=QQF71UGfvLyMsVZegawi3ucwg3YdSen0

SNCF, nouvelle convention en préparation

2019 sera, selon lui l’année de tous les dangers avec la montée des mouvements populistes et la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE. Politique, culture, tourisme et économie guident ses actions.

Il s’est félicité du grand retour du Grand prix de France de F1 au Castellet et de ses 78 millions d'€ de retombées économiques, d’avoir permis de sauver les Chorégies d’Orange et prépare la tenue en novembre prochain de l’acte trois de la Méditerranée du Futur.

Il entend également lutter contre la fracture numérique en maillant le territoire régional en haut débit y compris dans les communes reculées de la région.

« L’aménagement du territoire en haut débit a été identifié comme une priorité de la majorité régionale au travers de sa stratégie « Smart Région », a-t-il déclaré, juste avant la signature dans l’après-midi avec le président d’Orange à Toulon du réseau public Var Très Haut Débit ( Voir notre article sur ce sujet ).

Après plusieurs années de conflit ouvert avec la SNCF, la Région annonce être en mesure de signer une nouvelle convention. S’agissant de l’ouverture du réseau à la concurrence, « huit entreprises ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt donc six sérieuses. J’étais d’autant plus surpris que la SNCF n’a pas répondu », a-t-il précisé.

?id=Sf5iO1BXjijZyO1J9Cx9EI7TDjIeVPij

Les nouvelles vocations de la Villa Méditerranée et du J1

Interrogé sur le devenir de la Villa Méditerranée, il a rappelé que le bâtiment qui a coûté 85 millions d'€ aux habitants sera transformé pour accueillir une réplique de la Grotte Cosquer. « L’appel a manifestation d’intérêt s’est achevé fin juin et nous sommes en phase de sélection. Deux candidats ont répondu. La livraison du bâtiment aura lieu en 2021 », a annoncé le président de Région.

Juste en face de la Villa Méditerranée, le hangar portuaire J1 est lui aussi appelé à changer de vocation durant les quatre prochaines années. Le nom du groupement lauréat chargé de sa transformation a été annoncé vendredi 11 janvier.

C’est le projet du cabinet d’architecture Reichen & Robert, qui a remporté l’adhésion du jury. Renaud Muselier, membre du jury, s’est félicité du travail des équipes du grand port maritime depuis juin 2017 date du lancement de l’appel d’offres.

« C’est un grand moment pour Marseille : avec le nouveau J1, nous vivons un nouveau chapitre de la renaissance de la façade maritime de Marseille ! Je veux féliciter l’ensemble des équipes du Port de Marseille, ainsi que l’ensemble des candidats, pour l’extraordinaire travail de ces derniers mois. Il a permis de déterminer avec certitude que le projet porté par ADIM, en lien avec la Caisse des dépôts et consignations et Vinci Construction, était le meilleur pour l’avenir du J1 », a-t-il déclaré. Ouverture du J1 annoncée pour 2023.

?id=PO1pxu8Pu2dsXdoHu6UBWZlh4bp1MYbP

Nathalie Bureau du Colombier et Denys Bedarride en direct de Marseille

Ecomnews - Adds