Ecomnews - Adds
Béziers : 150 industriels rassemblés au salon Intersud 2018 pour des rencontres B2B
Par Johanne Eva Desvages publié le 01 JUIN 2018 à 12:00
Plus de 150 preneurs et donneurs d'ordre se sont rencontrés, le 30 mai 2018, à l'occasion de la deuxième édition du Salon Intersud. L'évènement, qui était organisé par la CCI Hérault et la CCI Occitanie au Stade de la Méditerranée à Béziers, a permis aux industries d'entretenir leur réseau et d'établir de nouveaux partenariats. Les détails d'Ecomnews.

Ils étaient pas moins de 50 donneurs d'ordre et 100 sous-traitants à avoir répondu présents. Ces professionnels de l'industrie ont, le temps d'une journée, enchaîné les rendez-vous rythmés au son d'un sifflet. Tout était fait pour rappeler les matchs de rugby, jusqu'au faux gazon jonchant le sol des espaces de rencontres. Un clin d'oeil au lieu si emblématique qui accueille Intersud : le stade de la Méditerranée à Béziers.

Au total, ce sont 450 rendez-vous B2B qui ont été programmés sur cette journée. L'atout majeur du Salon Intersud, c'est la diversité. Par domaine d’expertise d'abord, avec le regroupement d'industriels issus de l'énergie, l'aéronautique, le numérique, la robotique, la santé, l'agroalimentaire, la défense, les systèmes embarqués ou encore la chimie.

Mais on y retrouve aussi des entreprises de différents territoires. "Nous cassons les frontières en faisant équipe avec André Deljarry", président de la CCI Hérault, explique Alain Di Crescenzo, le président la CCI Occitanie. Les deux présidents de CCI ont oeuvré ensemble pour rassembler les entreprises des 2 territoires. Et ce salon permet aujourd'hui aux entreprises de dénicher des talents et des nouveaux fournisseurs.

Des rendez-vous gagnants-gagnants

Intersud est devenu en deux éditions le rendez-vous incontournable des industriels de la région. L'occasion pour des Petites et Moyennes Entreprises de rencontrer des grands groupes, jusqu'ici inaccessibles.

"On a difficilement accès à Airbus Defense and Space et Schneider en dehors du salon" explique Franck Salvagnac, gérant d'Osméa. Le salon accueillait aussi d'autres mastodontes de l'industrie régionale comme Cémoi, Pierre Fabre, EDF, Veolia ou encore Suez.

?id=KUp2tIgshbR0060iqUOVUExTqneSpOdl

Ils étaient présents pour trouver des partenaires et "tâter les capacités industrielles de la région" explique Thierry Gardet, représentant d'Airbus DS.

Selon Pierre Berthelot, responsable du groupe Pierre Fabre d'Avène, ce salon est aussi l'occasion de rencontrer "des partenaires qui nous apportent des idées innovantes" autour d'un entretien chronométré : 30 minutes, pas plus, par entreprise. "En une journée on arrive à rencontrer une dizaine de donneurs d'ordres ou de prestataires et en tirer des bénéfices rapidement" explique Thierry Bouriau, responsable achats de Suez eau France, en région Occitanie.

"Intersud c'est se connaître, se faire connaître et que les entreprises du territoire maillent ensemble", explique André Deljarry, président de la CCI Hérault. "J'ai besoin de proximité dans mes achats, c'est pour ça que je suis venu" confirme Franck Terillon, directeur des services chez Alstom Trabes.

Le salon Intersud a aussi été l'occasion de réfléchir à l’avenir de l’Industrie en Occitanie par le biais de conférences, qui ont été suivies par plus de 200 participants.

Ecomnews - Adds