Ecomnews - Adds
Le réseau de thalassothermie à La Seyne-sur-mer est désormais alimenté par les calories de l’eau de mer
Par Denys Bédarride publié le 14 DEC 2018 à 09:02
La Métropole Toulon Provence Méditerranée et la ville de La Seyne-sur-Mer ont choisi Dalkia pour le développement, la gestion et l’exploitation du réseau urbain de la commune de La Seyne-sur-Mer, alimenté à 75 % par une énergie renouvelable locale : la Méditerranée.

Le 21 juin 2018, les membres de la commission de la Métropole Toulon Provence Méditerranée ont attribué le nouveau contrat de concession du réseau de chaud et de froid de la commune de La Seyne-sur-Mer à Dalkia pour une durée de 20 ans.

Le réseau est composé d'une boucle d'eau tempérée qui relie la station d’échange sur eau de mer, en bord de quai face au Parc de la Navale, à des pompes à chaleur (PAC) installées au sein des bâtiments raccordés. Ces dernières, selon les saisons, augmentent ou diminuent la température de l'eau de la boucle, initialement captée dans la mer à une température comprise entre 12 et 25 °C à une profondeur de 5 mètres, afin de produire chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire. La chaleur issue de la production de climatisation est également récupérée pour alimenter le réseau dans une logique d’économie circulaire.

?id=AI5Py3xuYfyhl2bLz7LNEztpAQjUp4yc

Cette technologie innovante permet d’alimenter le réseau de chaleur et de froid à 75 % par une énergie renouvelable et inépuisable, évitant ainsi l’émission de 1 149 tonnes de CO2 par an. La facture énergétique des abonnés devrait baisser en moyenne de 15 %, luttant ainsi contre la précarité énergétique sur le territoire.

Sous l’ancienne concession, le réseau existant appartenait à la commune de la Seyne-sur-Mer et alimentait en eau tempérée les équipements de production d’énergie thermique de 4 abonnés, propriétaires privés : les bâtiments Porte Marine 2 (Armada-Santa Maria, Lylo Marine et Red Line) ainsi que le Casino JOA.

?id=KOxG6q8ZTW93zUD2NlyQvMwzwYppad5p

Dès l’été 2019, des travaux seront lancés pour optimiser et tripler la capacité de production des installations, notamment par la création d’un réseau de canalisations de 3 km. Cette extension permettra de délivrer à différents points de livraisons déjà identifiés (bâtiments communaux, écoles, logements collectifs, bâtiments tertiaires...) une énergie bas carbone avec un prix stable et compétitif dans la durée.

Toutes les sous-stations sont connectées au Dalkia Energy Savings Center (Desc), un centre de pilotage numérique alliant intelligences humaine, technologique et artificielle. Véritable smart grid thermique, le réseau de chaleur et de froid de la commune de La Seyne-sur-Mer est piloté en temps réel pour répondre aux abonnés.

Le smart grid thermique est un réseau intelligent pour le chauffage urbain (réseau de chaleur) ou la climatisation (réseau de froid). ... Le smart grid thermique s'appuie sur les infrastructures existantes ou à créer de réseaux de chaleur urbain et de climatisation, et y intègre les bénéfices de la révolution numérique.

Dalkia a également ouvert son nouvel Espace client aux gestionnaires des bâtiments raccordés, qui peuvent visualiser le fonctionnement du réseau, accéder au suivi de leur consommation ou encore faire des demandes d’intervention directement depuis la plateforme sécurisée et accessible 24h/24.

Le projet est soutenu par la Région Sud et l’ADEME dans le cadre du Fonds Chaleur.

Serge Burtin, Directeur régional de Dalkia Méditerranée déclare : « Ce réseau présente de nombreux atouts : il est à la fois vertueux, smart, décarboné... Nous sommes ravis d’accompagner la Métropole Toulon Provence Méditerranée et la commune de La Seyne-sur-Mer dans ce projet ambitieux. En contribuant à sa modernisation et à son agrandissement, nous nous engageons à garantir la réalisation d'économies d'énergie tout en assurant le bien-être durable des utilisateurs finaux. »

Les chiffres du réseau :

  • 20 ans de contrat
  • 75 % d’énergies renouvelable et de récupération
  • 980 équivalent-logements
  • Réduction de15 % sur la facture énergétique
  • 500 m de réseau, avec une extension future estimée à 3 000 m
  • 7 MW de capacité de production de chaud et de froid,
  • 1 149 tonnes de CO2 évitées par an
Ecomnews - Adds