Ecomnews - Adds
La startup Cityscoot va installer 500 scooters électriques en libre-service à Toulouse
Par Rédaction publié le 09 JUIL 2018 à 09:00
Alors que l’utilisation des vélos en libre-service s’est largement démocratisée, c’est maintenant au tour des scooters. Dans cette optique, la startup Cityscoot installera en automne 2018, 500 scooters électriques en libre-service. Un nouveau service qui génèrera une trentaine d’emplois.

Nous étions habitués aux vélos libre-service, certains les voitures, c’est maintenant au tour des scooters d’être partagés. Créée en 2014, la startup Cityscoot va donc installer dans la ville rose ses véhicules libre-service d’ici automne 2018.

Avec une armée de 500 scooters électriques, ce système de location se fera par l’intermédiaire d’une application smartphone.

Une utilisation des plus simplistes ! Pour emprunter ces véhicules, il suffira de télécharger l’application prévue à cet effet, s’en suit une inscription, puis les utilisateurs pourront chercher les scooters libres grâce à la géolocalisation et les réserver. Une fois cette réservation effectuée, les utilisateurs n’auront que dix minutes pour déverrouiller le véhicule en utilisant le code délivré par l’application.

Le coût de cette utilisation sera à hauteur de 28 centimes d’euros la minute. Aucun emplacement ne sera dédié spécialement pour ces véhicules, une fois l’utilisation terminé les usagers pourront garer les scooters sur n’importe quel emplacement de parking, tout en respectant le code de la route.

Avec une autonomie de 70 kilomètres et pouvant atteindre une vitesse de 45 km/h, ces scooters libre-service ne seront pour l’instant que disponibles au cœur de la ville, le service pourrait par la suite s’étendre jusque dans les communes limitrophes de Toulouse comme Blagnac et Colomiers.

Pourquoi avoir choisi Toulouse ?

Avec une forte démographie et des éléments favorables au développement de la mobilité partagé, car déjà très commune. Cette solution de scooter électrique vient également consolider la problématique de la ville de réduire le nombre de véhicules automobiles dans le cœur de la ville comme l’explique le chargé de services marketing et client de Cityscoot, Vincent Bustarret. Cette solution durable est donc mise à l’honneur.

Mais qui dit mis en place d’un service, dit création d’emplois. En effet avec l’arrivée de ces 500 scooters, il faudra bien quelqu’un pour gérer le service au quotidien. Cityscoot prévoit donc d’embaucher une trentaine de personnes à Toulouse.

Ecomnews - Adds