Ecomnews - Adds
Le téléphérique de Grenoble fermé pour les traditionnels travaux d'entretien du début d'année
Par Diallo Anna publié le 18 JAN 2019 à 09:00
Comme chaque année depuis son ouverture il y a 84 ans, le téléphérique de la Bastille s’est arrêté le lundi 7 janvier pour les travaux annuels d’entretiens, qui cette année coûteront 60 000 euros.

Durant ces travaux, la Régie des bulles de Grenoble, accompagné de spécialistes, effectue le changement des 2 “câbles de tension porteurs” datants de 2003. Ces câbles de 1 405 mètres, pour 33 mm de diamètre, sont changés tous les 15 ans.

Après 167 heures de fonctionnement effectuées en 2018, ce changement s’ajoute aux travaux traditionnels de maintenance (remplacement des courroies et autres roulements), pour un budget de 60 000 euros.

Des contrôles de sécurité seront effectués pendant 2 jours d’essais, durant lesquels les bulles seront chargées par 2 fois leur capacité.

Une fois les contrôles validés par le Service Technique des Remontés Mécaniques et des Transports Guidés, le téléphérique, symbole de Grenoble, pourra repartir dès le 2 février pour une année de plus.

Ecomnews - Adds