Ecomnews - Adds
Toulouse Métropole et la Mairie de Toulouse ont présenté leur toute nouvelle plateforme « IADATA »
Par Denys Bédarride publié le 09 JUIL 2019 à 11:00
La mise en place de cette plateforme big data a commencé en 2016 dans le cadre du schéma directeur Smart City. Une étude et un accompagnement ont été menés conjointement avec Métapolis et Cap Gemini dans le cadre du programme Ville de Demain piloté par la Banque des Territoires.
Entièrement composée de briques logicielles libres, conçue pour accueillir les données produites par les deux collectivités, la plateforme, dans sa conception, pourra grandir et évoluer très facilement pour intégrer, traiter et analyser une masse d'informations toujours plus grande.

Les premiers cas d'usage choisis pour démarrer concernent le stationnement et la circulation. Dicté par le programme Ville de Demain, ce choix traduit également la volonté de Toulouse Métropole et de la Mairie de Toulouse de tirer parti de la richesse de leurs données en partie due au volontarisme de l'ensemble des métiers concernés.
Il est donc d'ores et déjà possible d'exploiter les données relatives au stationnement des véhicules en surface et bientôt dans les parkings en ouvrage.
Cela fera l'objet de partenariats dont le premier en cours d'élaboration sera signé avec Indigo. L'ensemble des données de mesure de la circulation sont également analysées au regard des différents événements (travaux, match, spectacle …).
A l'avenir, ce travail sera élargi à l'ensemble des cas d'usage de la mobilité, puis aux thématiques comme l'environnement, l'énergie, l'urbanisme ...

Toulouse Métropole et la Mairie de Toulouse ont décidé de créer cette plateforme en interne afin de maîtriser pleinement le contrôle sur leurs données. Elles disposent ainsi de l'ensemble des compétences nécessaires pour tirer tout le potentiel de modernisation qu'une telle plateforme est susceptible d'apporter à ses services et au final à leurs usagers.

« Je me félicite que Toulouse soit la première métropole française à développer et exploiter une plateforme de big data conformément à l'engagement fort pris en début de mandat. Nous avons engagé ce cercle vertueux avec l'open data qui incite les start-ups, étudiants, particuliers à réutiliser ces données pour inventer les usages de la ville de demain et ainsi accompagner le développement économique de la filière.
Aujourd'hui Toulouse Métropole et la Ville de Toulouse utilisent le big data pour rendre les services aux usagers plus efficients et plus adaptés aux évolutions de la société » a déclaré Bertrand Serp, le Vice-Président en charge de l'économie numérique et de la robotique.
Ecomnews - Adds