Ecomnews - Adds
Toulouse : Comment renforcer les liens pour aider les porteurs de projet : demandeurs d’emploi, publics fragiles ou fragilisés
Par Denys Bédarride publié le 26 DEC 2019 à 08:00
L’Afpa de Toulouse Palays et l’Adie signent une convention pour renforcer, au niveau départemental en Haute-Garonne, les liens sur le territoire au bénéfice des porteurs de projet : demandeurs d’emploi, publics fragiles ou fragilisés confrontés à des difficultés pour concrétiser ou pérenniser leur projet.

Le contexte : Face à la complexification croissante de l’environnement législatif et réglementaire et dans l’intérêt de la pérennité des entreprises, il s’avère nécessaire que soit facilité, pour les porteurs de projet et chefs d’entreprises, l’accès à une diversité d’expertises afin qu’ils puissent au mieux, anticiper les difficultés, s’organiser et défendre leurs droits.

L’Afpa de Toulouse Palays et l’Adie s’engagent à agir auprès de leurs équipes de terrain pour que soient mis en place, un service de proximité et des actions de sensibilisation à destination des stagiaires de l’Afpa qui ont un projet de création/reprise d’entreprise et/ou des besoins de mobilité dans l’accès (ou le maintien) à l’emploi.

L’Adie est une association reconnue d’utilité publique dont l’objectif est d’aider à la réinsertion professionnelle, par l’entreprenariat, mais également par le soutien aux salarié.es. L’association finance ainsi des besoins liés à l’entreprenariat, mais aussi des besoins de mobilité pour maintenir ou favoriser l’employabilité.

L’Adie défend l’idée que chaque personne peut entreprendre à partir du moment où elle est soutenue : chacun, même sans capital, même sans diplôme, peut devenir entrepreneur s’il a accès au crédit et à un accompagnement professionnel personnalisé, fondé sur la confiance, la solidarité et la responsabilité.

Ce sont plus de 900 entrepreneurs qui ont bénéficié d’un financement en 2018 en Occitanie. 120 emplois sont ainsi créés ou maintenus tous les mois dans la région.

La mission de l’Adie s’étend également aux demandeurs d’emploi ou salariés précaires qui ont pour objectif l’emploi salarié.

« La mobilité peut être un frein pour les créateurs d’entreprises, comme pour les personnes qui sont à la recherche de travail. C’est parfois même indispensable pour préserver les emplois existants. C’est pourquoi nous proposons des aides pour acheter, réparer un véhicule, mais aussi pour passer le permis, financer une formation, un déménagement... L’Adie soutient tous ceux qui en ont besoin et les accompagne au quotidien grâce à ces financements adaptés », témoigne Christophe Nicaud, Directeur Adie Occitanie.

En 2018, 528 personnes ont bénéficié d’un financement de mobilité dans la région.

L’Afpa de Toulouse Palays est un établissement public qui accompagne la reconversion de salariés et de demandeurs d’emploi vers des métiers dont les besoins en main d’œuvre qualifiés sont importants : le bâtiment et les travaux publics : gros- œuvre, second œuvre, aménagement finitions, électricité, génie climatique, bureaux d’études, encadrement de chantier, les services aux personnes et l’hygiène et propreté.

Le centre a tissé des partenariats avec des fédérations professionnelles (FBTP31, FRTP, FAF TT...), de nombreuses entreprises et artisans, des centres de formation (Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse...), et également des associations : culturelles, d’aide à la création d’entreprise, d’aide à la mobilité et au logement.

Le centre est membre du Campus des Métiers du Bâtiment et Usages du numériques et développe des formations notamment dans le BIM. La plupart de nos formations se déploient en multi modalités : formation en centre, en alternance ou à distance.

Des parcours de formation adaptés aux stagiaires ne maîtrisant pas la langue française sont aussi proposés : FLE Français Langue Étrangère et HOPE.

Cet écosystème de formations, d’accompagnement et de partenaires favorise un retour à l’emploi rapide et durable : le centre de Toulouse Palays enregistre d’ailleurs 70 % de retour à l’emploi des stagiaires à l’issue de leur formation.

Ecomnews - Adds