Ecomnews - Adds
Toulouse : Comment trouver les meilleurs axes de collaborations entre start-ups et grands groupes ?
Par Simon Corinne publié le 30 NOV 2018 à 13:00
Tel était le thème de ce premier « Business Connect » organisé à Toulouse ce mardi 27 novembre par le Crédit Agricole de Toulouse, au Village by CA, qui abrite une quarantaine de start-ups et disposent de moyens structurels, financiers et relationnels pour faciliter leur envol.

Parce que ce village appartenant au groupe du Crédit Agricole se veut « facilitateur » de relations, c’est là son ADN, parce que « on a tous besoin de capitaliser sur les meilleurs pratiques pour pouvoir mieux accompagner ceux qui nous font confiance, que ce soit les start-ups en résidence ou les partenaires qui viennent travailler et booster leurs projets d’innovation et leur business, que ce village a pris l’initiative de s’intéresser à l’analyse du baromètre de la relation Startups/Grands Groupes, qui est un enjeu primordial, a indiqué Lamya Benkirane la « Maire » du village by CA Toulouse 31.

A titre de rappel, il faut savoir que le Village by CA TOULOUSE 31 a vu le jour en janvier 2017 en plein cœur de la cité. C’est un lieu collaboratif dont l’ambition première est de générer du lien positif et constructif entre les start-ups et les différents partenaires, qu’ils soient privés ou institutionnels.

Son socle, ses fondations reposent sur cette volonté de créer des synergies entre tous les acteurs du village et devenir un réseau d’accélération et d’accompagnement partout en France et à l’étranger.

Echanger, Collaborer, Favoriser et Promouvoir l’innovation... autant d’ambitions dont veut se prévaloir ce village tout comme l’ensemble des villages by CA. En quelques chiffres : les villages by CA, ce sont 27 relais sur le territoire national, un réseau de 500 partenaires et la présence de 600 Start-ups.

Aujourd’hui, ce « relais d’innovation territorial » abrite une quarantaine de start-ups et disposent de moyens structurels, financiers et relationnels pour faciliter leur envol. Leur sélection requiert un cahier des charges très précis. Il s’agit de disposer à la base d’un produit ou encore d’un service « ayant fait l’objet d’une preuve de concept voire d’un premier prototype ».

Lors de cette rencontre, le village a choisi de mettre en exergue un versant inhabituel de la relation Start-up/Grand Groupe, celui de son bien être au quotidien.

Ce baromètre en est un premier indicateur. Selon Benjamin SINNAH Business développer au village by CA Toulouse 31, l’analyse participative de ce baromètre doit : « Nous permettre de trouver les axes d’amélioration pour le futur. Il ne suffit pas d’être présent économiquement sur le moment mais avoir une vision à long terme et déjà de construire l’avenir parce que l’avenir au final il est maintenant ».

?id=9xJh6ctQxgw7vZvxqYREH8kxo8ZLlmtd

Pour l’animer, le village by CA Toulouse 31 a choisi de s’entourer de Martin Duval, co-fondateur et co-président de Bluenove (Leader français du conseil et des services en Innovation Ouverte et collaborative) et de Fabrice Marsella « Maire » du village by CA Paris

Il s’articule ainsi autour de quatre axes que sont : la rapidité, la simplicité, la bienveillance et la création de valeur.

Rapidité dans le processus entre la prise de contact et la prise de décision avec l’importance d’identifier le bon relais rapidement au sein du groupe car les délais d’exécution peuvent paraître lents voir, très lents (pour 75% des startups).

Simplicité dans la coopération startup/grand groupe avec des objectifs de collaboration jugés plutôt clair, des conditions contractuelles adaptées (pour 60% à la fois des startups et des grands groupes) et une communication facilitée (pour 78% des startups).

Bienveillance avec un équilibre de la relation (69% pour les startuppers et 72% pour les grands groupes).

On apprend aussi que le top 5 des indicateurs des grands groupes pour mesurer le retour sur investissement de leurs collaborations avec les start-ups sont : nouveaux usages et expériences utilisateurs, gain en termes d’images, accélération du projet, nouveau client et optimisation des coûts.

Pour les start-ups le top des indicateurs est au nombre de 3 : augmentation du CA, nombre de références et plus de visibilité concernant leur feuille de route.

?id=qEewYCgt93UCUpaLMrEY73zb3R2VOIyG

Pour étayer ces axes de réflexion, le village by CA Toulouse 31 a invité des personnalités représentatives de ce panel d’acteurs afin de profiter de leur connaissance et de leur expérience : Stéphane Bouillay (Directeur de la transformation et de l’immobilier au Crédit Agricole), Julien Aubry (Co-fondateur de la Start-up Lexigone, expert en gestions de contrats), Morgan Charton (Co fondateur de la Startup Shapi spécialisé dans l’amélioration de l'expérience collaborateur et de la qualité de vie au travail), Pierre Yves Menez Directeur Activités Business d'Airbus Group chez/à CGI et .Vice-président BU grand Sud Innovations et solutions et Samer Razak – EMEA Business, acceleration Leader chez DUPONT.

C’est par la signature d’un partenariat entre Lamya Benkirane « Maire » du Village et Olivier Brossard, Directeur de Sciences Po Toulouse que s’est terminée cette rencontre car il ne faut pas l’oublier, il est nécessaire de privilégier des synergies avec les nouvelles générations, de les sensibiliser à l’innovation et à l’idée de devenir entrepreneur.

Ecomnews - Adds