Ecomnews - Adds
Transition écologique : La Société d’Aménagement de Lyon s’engage avec Indura
Par Johanne Eva Desvages publié le 03 DEC 2018 à 09:00
Fin novembre au salon Pollutec à Lyon, la Fédération Régionale des Travaux Publics a accueilli sur son stand diverses entreprises. La SERL, société d’aménagement du Grand Lyon, et le cluster Indura ont signé à cette occasion une convention de partenariat engagée dans la transition écologique. Reportage.

La lutte pour l'environnement : une priorité pour les travaux publics

« On fait partie, dans les travaux publics en France, et plus particulièrement en région Auvergne Rhône-Alpes, des acteurs qui tiennent le plus compte des contraintes liées à l’environnement et au développement durable » nous explique Pierre Berger, Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics (Auvergne Rhône-Alpes).

« Il faut que l’on réinvente nos infrastructures et que l’on crée les moyens de nous libérer de l’énergie fossile » poursuit Bruno Charles, vice-président de la métropole de Lyon en charge du développement durable.

?id=gkgOa3CjhRudmH0jH5lZr5H26ZkeWVmG

C'est en ce sens que les deux hommes ont assisté à la signature de la convention entre le Cluster d’innovation et de recherche Indura et la SERL, société d’aménagement du Grand Lyon, aux côtés de Bruno Cavagné, Président de la FNTP et Jean-Christophe Louvet, Président de la commission Développement Durable de la FNTP.

Indura, né en 2009, « met en oeuvre les innovations du métier, en grande partie sur la préservation de l’environnement » explique Pierre Berger.

La SERL, quant à elle, existe depuis plus de 60 ans et a initié des projets spectaculaires. Cette société d’aménagement a notamment donné vie à l’actuel quartier de La Part-Dieu « qui était dans le temps un quartier militaire, une grande caserne » précise le président de la SERL, Jean-Luc Da Passano.

Cette signature apporte aujourd’hui à Indura la catégorie qu’il lui manquait parmi ses adhérents : les collectivités locales et les maîtres d’ouvrages.

Avec la SERL comme partenaire, le cluster se rapproche de son objectif : « avoir la chaine complète de l’acte de construire. Des écoles d’ingénieurs jusqu’aux personnes qui font les travaux, avec ceux qui les commandent, les imaginent, ceux qui pensent les innovations… » précise son président Paul Galonnier.

?id=whQy5Ml36mQpBKrK19IUuMsEy2N8Gt0H

Avec ses entreprises adhérentes, Indura pourra apporter une vision nouvelle à la SERL, respectant encore davantage la contrainte environnementale .

« Et nous pourrons leur offrir un terrain d’expérimentation pour mettre en oeuvre les innovations qu’ils auront pensé et conçu » conclut le président de la SERL.

Une alliance étonnante entre deux structures foncièrement différentes, qui ont décidé d’oeuvrer ensemble pour construire le monde de demain.

Ecomnews - Adds