Ecomnews - Adds
Trois villes d’Occitanie, une de Provence Alpes Côte d'Azur et une d'Auvergne Rhône-Alpes vont accueillir un « Campus connecté »
Par Robert Fages publié le 09 MAI 2019 à 11:00
L’objectif est de répondre à un besoin de formation au cœur des territoires. Une opportunité pour les jeunes de suivre, près de chez eux, des formations à distance dans l'enseignement supérieur en bénéficiant d'un accompagnement, d'un emploi du temps, d'une carte d'étudiant...

Rapprocher l'enseignement supérieur de tous les territoires, tel est l’objectif de l’action « Campus connectés » initiée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

A la rentrée 2019, douze campus connectés ouvriront dans des villes éloignées des grands centres universitaires ( en plus de celui de Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne ) :

A Saint-Brieuc et Redon (Bretagne), Bar-le-Duc et Chaumont (Grand-Est), Nevers, Autun et Lons-le-Saunier (Bourgogne-Franche-Comté), Privas (Auvergne-Rhône-Alpes), Cahors, Le Vigan et Carcassonne (Occitanie) et Saint-Raphaël (Provence-Alpes-Côte d’Azur).

L’objectif étant d’ouvrir une centaine de structures de ce type d'ici 2022.

Une opportunité pour les jeunes de suivre, près de chez eux, des formations à distance dans l'enseignement supérieur en bénéficiant d'un accompagnement, d'un emploi du temps, d'une carte d'étudiant...

L'objectif de ces structures propices à une dynamique collective et à l'entraide, est de reconnecter aux études supérieures des jeunes qui sans cela n'auraient pas nécessairement entrepris ces études.

« Déployer nos formations directement auprès des jeunes, au sein même des territoires dans lesquels ils vivent et dans lesquels ils se projettent à court terme, c'est leur permettre de dépasser des barrières psychologiques qui contrarient leur mobilité. Battre en brèche l'autocensure et la peur de l'échec, c'est l'objectif des campus connectés » souligne Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

Les « Campus connectés » sont des espaces de travail individuels et collectifs où les jeunes peuvent suivre, près de chez eux, des formations à distance dans l'enseignement supérieur en bénéficiant d'un accompagnement de proximité. Ils visent à donner à tous ceux qui veulent réussir dans l'enseignement supérieur les moyens de surmonter les barrières géographiques, urbaines et sociales qui créent des inégalités de destin.

Chaque étudiant est encadré, motivé, accompagné par un professionnel qualifié. Cette personnalisation de l'accompagnement est l'un des piliers de la réussite du dispositif.

« Les « Campus connectés » apportent la formation au plus proche des territoires, l'idée étant permettent aux jeunes de réussir des études supérieures qu'ils n'auraient pas nécessairement entreprises. Mis à disposition par les collectivités territoriales, les « Campus connectés » associent la souplesse de l'enseignement à distance et un tutorat individuel et collectif afin de mieux accompagner les étudiants les plus éloignés des pôles universitaires dans le premier cycle de l'enseignement supérieur » poursuit Frédérique Vidal.

Le programme campus connectés propose pour le moment plusieurs dizaines de formations allant du BTS à la licence. Une soixantaine de diplômes sont déjà disponibles et tous les principaux champs disciplinaires sont accessibles.

Chacune de ces formations peut-être suivie intégralement à distance. Ces sites sont des lieux ouverts, conviviaux et inclusifs grâce à l'engagement fort des collectivités locales aux côtés de l'État.

En contrepartie de la mise à disposition par les collectivités d'un lieu ouvert et inclusif, l'État offre une subvention d'amorçage de 50 000 euros et une dotation de 1 000 euros par étudiants pendant trois ans.

Pour la première vague de treize campus connectés, cela représente ainsi un investissement de 1,5 million d'euros, en soutien de l'engagement significatif des collectivités territoriales (jusqu'à 75 % du coût du programme dans certains sites)

Ecomnews - Adds