Ecomnews - Adds
Valence : La société Euveka invente le mannequin connecté intelligent 
Par Christol Léa publié le 30 AOÛT 2019 à 08:00
Fondée en 2011 par Audrey-Laure Bergenthal, la start-up Euveka basée à Valence, a imaginé un robot-mannequin connecté s’adaptant à toutes les morphologies.

D'une formation de juriste, Audrey-Laure Bergenthal a renoncé à une carrière de juriste pour s’adonner à sa vraie passion, la mode.
En 2011, elle a créé la start-up Euveka développant un mannequin robotisé intelligent capable de s'adapter à toutes les morphologies. Il peut changer à volonté sa taille de bassin, de tour de poitrine de carrure, etc...
Pour s’adapter à 80% des morphologies féminines. "Je suis partie d'une idée simple : dans la mode, je me suis rendu compte que la diversité des corps n'était pas prise en compte (...).Je me suis demandé alors pourquoi ne pas le rendre capable de changer de taille instantanément. Euveka est né de cette idée" a expliqué la fondatrice à RTL.

De nombreuses années de travail

Il aura fallu de longues années de recherche et de travail pour Audrey-Laure Bergenthal avant de construire un prototype du robot, en 2015. Ce n’est qu’en 2017 que la jeune pousse a pu signer, avec d’illustres clients comme Chanel et Adidas.
Aujourd’hui, toutes les grandes marques de prêt-à-porter ayant du mal à accorder leurs collections aux morphotypes sont intéressées par le produit. Pour le prêt-à-porter féminin, ce robot va permettre de diminuer les invendus et les retours, et ainsi un gaspillage estimé à 30%.

Une start-up en plein développement

Les robots mannequins d'Euveka ont tellement de succès qu'ils séduisent d'autres secteurs en dehors de celui de la mode, notamment, le domaine de la santé, ou encore la sécurité automobile, pour reproduire les crash-test avec des mannequins plus "réels".
Euveka a actuellement installé ses équipes à Valence et souhaite passer à une phase industrielle pour produire plus de 100 unités par an.
Le savoir-faire de la start-up devrait dans les prochains mois être étendu à d’autres marchés, la mode enfant et masculine, mais également à d’autres parties du corps, la tête (pour les casques) ou encore les pieds.
images de Euveka (compte Facebook)
Ecomnews - Adds