Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
Méditerranée sur le
Twitter de @ecomnewsmed
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIE
Ecomnews
Ecomnews

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: getimagesize(/uploads/illustration/divers/Biodechets-auvergne-.jpg): failed to open stream: No such file or directory

Filename: views/article.php

Line Number: 51

75 75
19/06/2017 à 09:16
Les chiffres sont impressionnants ! 18 millions de tonnes, voici ce que représente, par an, le poids...

///   Biodéchets : vers une montée en puissance du compostage ?

par le

Les chiffres sont impressionnants ! 18 millions de tonnes, voici ce que représente, par an, le poids des biodéchets produits par les ménages français. Une question reste en suspens : comment les collectivités peuvent œuvrer pour traiter et valoriser ces déchets ?

Biodechets-auvergne-

Les biodéchets représentent l’ensemble des déchets non dangereux alimentaire ou de cuisine issu notamment des ménages et biodégradables de jardin ou de parc.

En France, la part des biodéchets gérés par les ménages représente seulement 30% de la totalité ! Comment les collectivités peuvent-elles gérer les 70% restants ?

Une loi sur la transition énergétique a été récemment adoptée pour accompagner les initiatives mises en place dans le cadre de cet engagement et doit permettre de mettre fin aux tonnes de déchets alimentaires vagabonds en imposant un taux de valorisation par fermentation anaérobie ou compostage supérieur à 60%. Avec de telles mesures, l’objectif serait de réduire de 50% les volumes d’ici 2025. Un sacré défi !

Encore marginale en France, les collectivités seront donc sollicitées pour mettre la main à la pâte et généraliser la collecte séparée des biodéchets d’ici la date d'échéance.

Les collectivités devront donc choisir leur méthode de collecte et disposer de solutions de compostage de proximité !

La route est encore longue puisque, dans un document paru mi-avril 2017, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), estime à seulement 500 en France , les cas de collectes séparées. Le réseau Compost Plus, quant à lui, ne regroupe qu’une trentaine d’adhérents, selon l'Agence.

Pour autant, les initiatives sont de plus en plus fréquentes. A titre d’exemple, la Ville de Lyon a récemment décidé de subventionner la totalité des installations et du suivi de 46 composteurs.

A Besançon, cette fois-ci, le Sybert, syndicat mixte qui gère le traitement et la valorisation des déchets de la ville et de sa région, a vendu plus de 20 000 composteurs depuis une dizaine d’années !

Si l’Ademe ne donne de préconisation précise pour le choix entre la fermentation ou le compostage, ce dernier rencontre de nombreux problèmes en termes d’évacuation et d’espace, notamment dans les grandes villes.

A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.