Ecomnews - Adds
L’ADN canin, solution économique pour le budget propreté des villes ?
Par Sauvey Pierre publié le 14 AVR 2016 à 08:41
La société bordelaise Animagene innove en proposant une solution qui pourrait faire réaliser des économies sur le budget propreté des communes : l'identification génétique pour lutter contre le fléau des déjections canines. Cette solution permettrait selon ses promoteurs de diviser au moins par trois le budget consacré à ce problème par certaines municipalités.

La mallette Hygene, photo Pierre Sauvey

Le Professeur Christian Doutremepuich, créateur du très réputé laboratoire d’hématologie médico-légale de Bordeaux, dirige la startup Animagene, dont il ne doute pas de l’impact potentiel.

"C'est l'ADN au service de la ville. Nous pensons pouvoir réduire, voire supprimer les déjections canines dans les villes de France et d'Europe » affirme ce scientifique reconnu.  

Il note que les villes consacrent des budgets très importants au nettoyage des déjections canines: 10 millions €  à Paris, 600000 €  à Lyon par exemple, selon lui.  « Il y a aussi les risques sanitaires, l’insalubrité et  les risques d’accidents. Or l’identification génétique des chiens permettrait de remonter jusqu’aux propriétaires et donc d’être beaucoup plus dissuasif qu’aujourd’hui » affirme-t-il.

Animagene a mis au point un  procédé avec identification génétique initiale du chien par prélèvement buccal chez un vétérinaire, transmise ensuite par code-barre à la mairie de résidence du propriétaire.

Interview exclusive du Professeur Christian Doutremepuich

Une mallette baptisée « Hygene », conçue par Animagene permet d'effectuer des prélèvements génétiques en toute sécurité dans les déjections. Les prélèvements analysés en laboratoire sont comparés au fichier existant. Quant une correspondance est trouvée, le code-barre est envoyé à la municipalité qui peut retrouver ainsi le propriétaire de l'animal.

« Des expériences de ce type ont été menées notamment à Xativa, en Espagne. La ville a noté 80% de réduction en trois mois du phénomène » assure Christian Doutremepuich.

"Notre  solution clé en main permettrait aux communes d'économiser les deux tiers de leur budget consacré à ce problème" estime le Professeur Doutremepuich.

Animagene commercialise déjà un kit d’identification génétique canine (commercialisé 40 €), qui permet de certifier la généalogie des chiens.

Animagene a  demandé une modification du décret sur l'identification obligatoire des chiens, afin que l'identification génétique soit prise en compte comme  le tatouage ou la puce électronique.

« Cela présenterait aussi des avantages notamment pour les cas d’attaques par des chiens, pour lesquels le laboratoire d’hématologie médico-légale de Bordeaux est parfois saisi par la justice » souligne le Pr Doutremepuich.

« En France, on dénombre 250000  attaques de chiens par an, et 11% demeurent non élucidées. Il y a par ailleurs 100000 abandons ou vols de chiens.  L’identification génétique, contrairement aux systèmes par puces électroniques ou tatouage possède l’avantage d’être infalsifiable » précise-t-il.

 

 

 

Ecomnews - Adds