Ecomnews - Adds
Le revenu moyen des agriculteurs en chute libre !
Par D'Andréano Nicolas publié le 02 JAN 2018 à 09:00
2016 aura été une année difficile pour l’agriculture française. Le revenu moyen des agriculteurs est aujourd’hui de 18 300 euros. Une baisse de 29% !

Les temps sont durs pour l’agriculture. Les chiffres sont sans appel concernant le revenu moyen des agriculteurs. En un an, les chiffres se sont effondrés de 29% et affiche 18300 euros.

Les éleveurs porcins ont le vent en poupe

Pourtant, tous les secteurs ne mangent pas leur pain noir. Celui de l’élevage porcin se porte d’ailleurs plutôt bien. En 2016, leur revenu moyen était de 51 896 euros. Les viticulteurs, de leur côté, percevaient 44 736 euros tandis que les maraichers flirtait avec les 40 000 euros de moyenne.

Même s’ils restent parmi les mieux classés, les viticulteurs ont connu une année beaucoup moins lucrative que les précédentes. Leur revenu a baissé de 9,3% en douze mois ! Et l’année 2017 s’annonce compliquée pour eux avec des récoltes qualitatives mais en faible quantité.

Céréales, lait et grandes cultures dans le dur

Parmi les secteurs en crise, celui des céréaliers français est sans doute le plus durement touché. Ces derniers passent sous la ligne de flottaison (-5 298 euros sur l’année).

Toutefois, si l’exercice 2016 a été catastrophique, 2017 sera plus clémente pour eux. Avec 37 millions de tonnes de blé récoltés et 14 millions de tonnes de maïs, l’année a été prolifique.

Les laitiers, de leur côté, continuent leur dégringolade et n’affichent que 14 500 euros de revenu moyen annuel. Une baisse récurrente depuis plusieurs années mais qui pourrait repartir à la hausse en 2017.

Enfin, les cultivateurs placés dans la catégorie autre grande culture ont eux aussi connu douze mois compliqués avec une baisse de 53%.

Le marché du bio en progression

80% des français estiment que ce mode de production est important. Chaque jour, ce sont 19 nouveaux producteurs bio qui apparaissent en France et ce sont plus de 52 fermes et exploitations labellisées bio qui parsèment l’hexagone.

Sur les 6 premiers mois de 2017, les ventes de l’agriculture biologique a augmenté de 18%. L’agriculture traditionnelle pourrait se relever légèrement et afficher une hausse de 2,4%.

Ecomnews - Adds