Ecomnews - Adds
Alès, les États généraux entrent en action. De gros changements pour les habitants
Par Rédaction publié le 04 AVR 2017 à 09:50
Les États généraux de la Ville d'Alès ont mobilisé le 29 mars plus de 500 personnes qui souhaitent redynamiser le centre ville, et le rendre plus attractif au moyen de propositions innovantes. Mais ce sont plus de 4000 personnes qui ont répondu à l’enquête sur les priorités pour dynamiser le centre ville d’Alès.


Max Roustan, maire d'Alès, s'était engagé à créer une participation citoyenne au sein de sa ville :

« Le cœur de la ville d'Alès doit être un lieu dynamique et vivant […]. C'est pourquoi j'ai lancé en juillet 2016 les États généraux du cœur de ville. Mon idée était d'associer tous les habitants du territoire qui le souhaitent à une réflexion sur le devenir de ce cœur de ville , de puiser chez chacun des idées qui le rendront plus attractif ».

Cela devenait nécessaire car, depuis quelques années, le cœur d'Alès manque de fréquentation et se paupérise peu à peu, comme dans beaucoup d'autres centres villes en France. Ainsi, en établissant cette démocratie participative, la ville espère que les citoyens se montreront davantage intéressés par les divers projets mis en œuvre, ainsi que par le budget qui leur est alloué .

Les premiers États généraux du cœur de ville d’Alès , qui se déroulaient du 21 septembre 2016 au 29 mars 2017, ont demandé une force de travail considérable de la part des participants. 15 000 heures de travail ont été nécessaires ainsi qu’une enquête téléphonique menée auprès de 52000 foyers et 12 ateliers de réflexion.

Plusieurs propositions ont jailli de ces initiatives : lors de la réunion du mercredi 29 mars, le maire a formulé 45 annonces d'actions et projets concrets, qui se réaliseront ou débuteront dès cette année, autour de la modernisation des équipements, de la rénovation de l’habitat, de la dynamisation des commerces, du renforcement des animations, de la mobilité et de la qualité des espaces publics.

Le Conseil municipal d’Alès a voté ce 3 avril le programme d’actions. La Ville d’Alès pourra y consacrer un budget de 30 millions d'euros sur trois ans, soit 12 millions d'euros pour lancer les premières mesures dès 2017.

1) Rénover le centre ville

Dans le cadre du nouveau programme national du renouvellement urbain (NPNRU), plusieurs rénovations des bâtiments et embellissements des rues seront mis en œuvre dans les environs du centre ville. La rue Jean Moulin, qui est assez fréquentée, bénéficiera d'espaces verts afin de rétablir un espace urbain agréable. De plus, la bibliothèque sera aussi agrandie, et modernisée : les travaux commenceront début 2018.

Enfin, face à 56,4% des sondés qui répondait « oui » à la question « Trouvez vous que la propreté du cœur de ville soit insuffisante ? », la municipalité a décidé d'agir. Ainsi, la mairie a renforcé ses équipes de propreté ainsi que le nombre de machines dédiées à cet effet.

Etats-generaux-ales

2) Redynamiser le centre ville

La deuxième priorité des États généraux, et qui est primordiale, vise à rendre le centre ville plus attractif. En effet, à la question « pensez vous que le cœur de ville d'Alès doit jouer un rôle déterminant dans l'attractivité du territoire de l'Agglomération ? », 91,4% des sondés répondent « Oui » .

C'est pourquoi, dans un premier temps, les commerces doivent être redynamisés : les Halles de l'Abbaye par exemple, constituent une source économique insoupçonnée : située au cœur de la ville, les halles présentent l'avantage de proposer de nombreux produits du terroir qu'on ne trouve pas ailleurs. C'est pourquoi la Ville souhaite lancer un concours d'architecte pour rénover le bâtiment et ses abords (isolation, climatisation, chauffage…).

Elle veut aussi favoriser l'animation commerciale (dégustation et préparation culinaire) afin de promouvoir les produits locaux.

De plus, afin que les commerces soient plus nombreux, la mairie va leur accorder 300 000 euros d'aides par an. Cela leur permettra de rénover les devantures commerciales, et de se mettre aux normes d’accessibilité.

Enfin, pour accompagner la dynamique commerciale, l'association « Alès cœur de ville » sera rétablie ,afin d'être à nouveau un lieu de réflexion avec la CCI, l'UCIA et les étaliers de l'Abbaye. Ensemble, ils œuvreront à agrandir et diversifier l'offre commerciale (animations, horaires d'ouverture, marché du centre ville, boutiques à l'essai, FISAC, etc).

3) Rendre le cœur de ville plus attractif

Plusieurs initiatives ont été engagées pour rendre le centre ville plus agréable à vivre. Souvent, le stationnement payant décourageait les gens de venir au centre ville faire leurs courses.

C'est pourquoi, en 2018, la mise en place de parcmètres intelligents permettront aux habitants d'Alès de profiter d'1h gratuite en parking de surface de l'hypercentre.

D'une manière plus générale, dés septembre 2017, les transports en commun vont être réorganisés, afin de faciliter les déplacements de ceux qui renoncent à la voiture. Non seulement les navettes seront plus fréquentes et plus accessibles, mais une navette orange gratuite va aussi être instaurer pour se déplacer en centre ville.

Mais la Municipalité souhaite aussi, à la demande de 26,7% des sondés, multiplier les activités culturelles : création de nouveaux lieux de spectacle, programmation de nombreux concerts pour l'été 2017 (Maître Gim's, Vianney, Florent Pagny...) et mise en place d'équipements sportifs urbains pour faire du « street fitness ».

Tout un programme qui doit être terminé en 2020 avec un enjeu important pour les commerces et l’emploi.

Ecomnews - Adds