Ecomnews - Adds
Arles : Une nouvelle navette électrique pour des transports plus écologiques
Par Fiona Urbain publié le 08 JUIL 2021 à 09:30
Soucieuse de remplacer les bus de son délégataire Transdev par des véhicules plus propres écologiquement, la communauté d'agglomération Arles Crau Camargue Montagnette a lancé une nouvelle navette du centre-ville, avec 2 véhicules 100% électriques : Vi'Arelate, subventionnés à hauteur de 30% par le partenaire Moèbus. Reportage.

« Cette navette rejoint deux symboles de notre ville, à la fois l’antiquité avec le musée de l’Arles antique et la modernité avec la tour Luma » explique Patrick de Carolis, Président de l’agglomération ACCM.

D’une taille de 5,80 mètres, les navettes Vi'Arelate ont une capacité d’accueil de 25 passagers chacune dont 11 places assises et une autonomie de 210 km. Elles disposent d’un système de vidéosurveillance embarqué comme pour les autres véhicules du parc.

La fréquence de rotation est un bus toutes les 16 minutes du lundi au dimanche y compris fériés sauf samedi matin en raison du marché un bus toutes les 20 minutes. Les horaires sont de 7h30 à 19h30 du lundi au samedi et de 10h à 19h30 le dimanche.

Dans le sillage de Vi'Arelate, 2 premiers autobus hybrides viendront renforcer le réseau dès 2022.

?id=LD6dxCSbdEPHj0bi3wOYeN9nQX4OZF1Y

Pour le Président d’ACCM, « La modernisation du réseau Envia de transports en commun s'adapte aujourd'hui à la demande et à la réalité des usagers. Plus de fréquence aux points demandés, plus d'offres, et un matériel roulant plus écologique.»

« La particularité d’Arles est d’être traversé par la RN 113, une infrastructure routière qui date des années 70 et qui n’est plus du tout adaptée au trafic d’aujourd’hui. » Cette portion de voie rapide est très accidentogène avec 200 accidents par an. « L’objectif est d’avoir un contournement autoroutier qui va nous permettre de réqualifier la RN 113 et d’améliorer la performance du réseau de transports publics et créer un vrai maillage de transports en communs, que complétera le pôle d’échange multimodal de la gare » explique la vice-présidente en charge des Transports et des Mobilités, Marie-Amélie Ferrand-Coccia.

Ecomnews - Adds