Ecomnews - Adds
Avignon, le développement du technopôle d’Agroparc en mode accélération
Par Sarah Mendel publié le 09 MARS 2017 à 09:07
« L’heure n’est plus au rêve mais à l’action ! » En cohérence avec sa volonté de faire du développement économique la priorité de son mandat, Jean-Marc Roubaud, président du Grand Avignon, au côté de Cecile Helle, 1ère Vice-présidente, Maire d'Avignon veut des résultats et souhaite notamment que la zone d’Agroparc connaisse une nouvelle dynamique. L’objectif ? Que la zone soit totalement terminée d’ici 10 ans !


Cécille Helle, maire d'Avignon, 1ere vice-présidente du Grand Avignon et Présidente de Citadis etait aux côtés de Jean-Marc Roubaud, président du Grand Avignon et Bruno Grenier, directeur de Citadis l'aménageur du projet technopôle Agroparc.

Rebaptisée Technopôle du Grand Avignon, la zone est constituée par le secteur Agroparc ainsi que par la zone aéroportuaire et le parc des expositions. Une superficie de 200 hectares dont une trentaine reste à valoriser.

Devenu depuis quelques années un véritable nouveau quartier de la ville, le technopôle concentre de nombreuses entreprises du secteur tertiaire, particulièrement liées à la recherche, au développement et à l’immobilier d’entreprise. Avec actuellement plus de 3 500 étudiants et à terme plus de 5 000 (université, école d’infirmière, école d’ostéopathe…), Agroparc bénéficie également d’une forte caractéristique en termes de formation et c’est donc naturellement que logements et commerces s’y installent.

Afin d’accélérer le développement de la zone, le Grand Avignon a décidé d’une politique tarifaire plus attractive selon les secteurs, de mettre en place le guichet unique "Grand Avignon Entreprendre" pour informer les porteurs de projets, et d’intégrer les actions de communication sur l’immobilier d’entreprise dans la démarche de promotion du territoire Avignon Avenir Ambition. « Car il faut que la vie s’y créée davantage afin que la zone soit vivante soirs et weekend.»

Une meilleure liaison avec le centre-ville

Pour cela, et afin de relier plus facilement Montfavet et Agroparc au centre-ville d’Avignon, Cécile Helle, maire de la ville, 1ère Vice-Présidente du Grand Avignon et présidente de Citadis, l’aménageur de la zone, a indiqué : " la 2ème phase du chemin des canaux serait réalisée d’ici 4-5 ans, un cheminement doux réservé aux piétons et cyclistes. Une réflexion sur le quartier gare de Montfavet sera également menée afin de remettre en fonction l’ancienne ligne de chemin de fer ".

Vue-arienne-agroparc

Développer harmonieusement les activités

Mais Jean-Marc Roubaud souhaite également impulser un nouveau développement de la zone qui passe par 5 projets identifiés, dont certains sont déjà en cours voire livrés.

Le 1er d’entre eux est la construction d’un hôtel 2-3* avec le promoteur Nexity. « Une construction contemporaine à ossature bois qui sera associé à es bureaux » a indiqué Bruno Grenier, directeur de Citadis. Cette construction innovante devrait se faire en bordure de la RN7, à côté du siège du Grand Avignon.

Afin de diversifier l’offre sur la zone du technopôle Agroparc, le projet prévoit également la création d’une zone d’activité à l’est, dans le prolongement de l’aéroport. « Nous allons commercialiser des parcelles viabilisées de 4 000 à 10 000 m² à 75 €/m² dans le but de créer des ateliers, des zones stockage ou des entrepôts » a précisé Bruno Grenier.

Le projet technicité quant à lui est à ce jour bien avancé puisque les bâtiments ont été livrés fin 2016. Les premières entreprises devraient s’y installer d’ici la fin du mois de février. Ce projet, rappelons-me vise à accueillir des start-up ayant une dimension technique, en proposant des plateformes d’environ 130 m² comprenant bureaux et espaces techniques. « Avec technicité nous voulons créer une communauté d’entrepreneurs » se réjouit Jean-Marc Roubaud.

Avec des ambitions environnementales élevées, le 4ème projet de développement du technopôle Agroparc, baptisé Hamadryade verra la construction de trois bâtiments sur une surface de 7 000 m², route de l’Aérodrome. Actuellement en cours de livraison, ces bâtiments passifs qui vont bien au-delà de la norme RT 2012 accueilleront des centres de formation (dont Erudis et l’Institut Méditerranéen de Formation), et des entreprises (l’agence régionale du groupe Leroy Merlin y aura son siège).

Enfin, Agroparc fait partie des sites retenus pour l’appel à projet d’habitat participatif lancé par la ville d’Avignon.

Une gestion durable du foncier

En attendant la réalisation de tous ces programmes, c’est avec une forte préoccupation pour la gestion durable des parcelles que Citadis et le Grand Avignon ont décidé de mettre en place des conventions avec les agriculteurs. Grâce à des baux d’un an renouvelables, 25ha sont ainsi mis à la disposition des agriculteurs pour y cultiver du foin ou y faire paître leurs moutons…

Le cadre de vie agréable et la belle qualité paysagère qui sont la signature d’Agroparc et rappelle l’esprit des campus anglo-saxons s’inscrivent eux-aussi dans le durable…

Ecomnews - Adds