Ecomnews - Adds
Élections législatives : Qu’est-ce qui anime les candidats qui se lancent pour la première fois en politique ?
Par Fiona Urbain publié le 06 JUIN 2022 à 08:32
A une semaine du premier tour des élections législatives, des personnes de la société civiles se mobilisent et décident de se présenter, exemple avec Nathalie Lefeuvre-Roumanos, candidate sur la 8ème circonscription de l'Hérault. Interview vérité.

A l’occasion des élections législatives, Ecomnews a choisi d’interviewer Nathalie Lefeuvre-Roumanos, candidate sur la 8ème circonscription de l'Hérault pour tenter de comprendre ce qui anime les candidats qui se présentent pour la première fois à une élection législative.

A 46 ans, Nathalie Lefeuvre-Roumanos, avocate en droit des affaires depuis 20 ans a décidé de s’engager, pour la première fois dans la bataille des législatives sur la 8 ème circonscription de l’Hérault.

?id=UNm9YMzCGkFNa81hSzpitfZEiNG2fVLX

« Cela fait quelques années que je suis impliquée dans la politique locale, mais c’est mon premier combat au premier plan. J’ai souhaité m’engager face à l’urgence d’agir pour le pays. »

Investie par Les Républicains, Nathalie Lefeuvre-Roumanos s’inscrit dans la ligne de Laurent Wauquiez, le RPR et les valeurs Gaullistes.

« On l'a vu, aujourd'hui avec le résultat des élections présidentielles, on a une société qui est complètement fracturée, avec un bloc abstentionniste extrêmement fort et deux gros blocs contestataires qui, pour moi, sont une véritable impasse démocratique ».

Pourquoi s’engager maintenant ?

« A titre personnel, je pense que j'ai acquis une expertise, une expérience, une maturité qui fait que je suis apte à exercer le mandat de député qui est quand même une charge lourde et qui implique de la responsabilité. Et puis, je trouve que la situation du pays s'est réellement dégradée. Je suis aussi une maman, j'ai une petite fille de huit ans et j'ai vraiment ressenti le besoin d'agir pour l'avenir de nos enfants face à des enjeux qui, aujourd'hui, sont majeurs sur le terrain écologique, mais aussi pour essayer de redresser le pays. »

?id=HKhOaZJgTylmsghr0tSxvYqQeYubtmUo

Nathalie Lefeuvre-Roumanos ne compte pas arrêter complètement sa profession d'avocat car elle pense qu'il faut conserver une indépendance.

" J'ai la chance d'être très soutenue par ma famille. J'ai notamment mes parents qui habitent près de chez moi, qui pourront s'occuper de ma fille. Et j'ai une associée à mon cabinet qui pourra également gérer la plupart des dossiers. Parce qu'évidemment, je vais limiter et réduire mon activité professionnelle pour pouvoir assumer le mandat. »

Une circonscription difficile ?

« La politique, c'est toujours un combat difficile de toute façon, quelle que soit la circonscription. Je suis avocate, il n'y a pas de dossier, ni gagné, ni perdu d'avance. Je crois qu'il faut rester fidèle à ses envies, à ses convictions, les porter et se battre pour qu'elles soient entendues » conclut la candidate.

Ecomnews - Adds