Ecomnews - Adds
Gironde : La saisonnalité au coeur du Conseil de Territoire du Bassin d'Arcachon
Par Guillaume Ptak publié le 25 JUIN 2018 à 09:55
Ce 18 juin, la Ville de Lanton en Gironde accueillait le Conseil de Territoire du Bassin d'Arcachon – Val-de-l'Eyre. L'occasion pour les participants, répartis en ateliers “témoignages” et “accélérateur”, de faire le point sur l'avancée des chantiers définis par le pacte territorial : accroître l'offre de mobilité, préserver le patrimoine naturel, assurer aux populations locales un accès pérenne à l'emploi.

Une forte croissance démographique

Territoire de contrastes à l'identité forte, le secteur du Bassin d'Arcachon Val de l'Eyre est situé sur la façade littorale et à proximité de la métropole bordelaise et bénéficie par conséquent d'un patrimoine naturel exceptionnel, alliant eau et fôret.

La zone du Bassin proprement dite concentre l'attractivité touristique et constitue le principal pôle économique du territoire. On y retrouve une offre de services importante et un bon maillage associatif.

Le secteur du Val de l'Eyre constitue quant à lui un territoire rural en pleine mutation, accueillant de nombreux ménages avec enfants ayant récemment accédé à la propriété. La pression démographique entraîne la mise sous tension de l'offre en infrastructures et équipements, et génère de nouveaux besoins, particulièrement en matière de mobilité et de numérique.

Une attractivité touristique et résidentielle indéniable

L'attractivité touristique et résidentielle a indéniablement faconné le territoire: d'après le Comité Régional du Tourisme, les retombées économiques du Bassin d'Arcachon représentaient en 2014 plus de 346 millions d'euros.

Cette attractivité a entraîné depuis 30 ans une croissance démographique très importante, la plus forte de Gironde. Mais si elle contribue au dynamisme de l'économie girondine et de la vie locale, elle risque également de masquer, ou de générer de nouvelles fragilités : taux de chômage important (particulièrement chez les femmes et les seniors), difficultés d'accès au logement, fragilisation du milieu et des ressources naturelles, saturation des infrastructures, etc.

?id=kWdmPYeHs75NW55gtMEXtilByPhWKZlM

Faire face à la problématique de la saisonnalité

Afin de faire face à ces problématiques, le Département a identifié dans le pacte territorial 3 enjeux majeurs : “Prendre en compte le caractère saisonnier et non saisonnier du territoire dans la réponse aux besoins des publics vulnérables”, “Améliorer l'accès aux parcours de vie par la mise en réseau de l'ensemble de l'offre en équipements et services, et la coordination des acteurs”, et “Faire de l'écosystème du Bassin d'Arcachon Val de l'Eyre “L'affaire de tous” ”.

Jean-Jacques Eroles est le conseiller départemental du canton de La Teste: “La spécificité du territoire, c'est sa saisonnalité, explique-t-il. Par conséquent, nous avons aujourd'hui principalement travaillé sur l'accueil des saisonniers, sur des projets jeunesse, sur l'offre de mobilité.”

Un projet pour mieux outiller les demandeurs d'emploi

Marie Compère est responsable du centre de formation INSUP sur le Bassin d'Arcachon. Elle présentait aujourd'hui un projet de formation intitulé “Cap Multi-Compétences”, consistant à “outiller” une personne pour travailler dans différents secteurs, en lui permettant d'acquérir un socle de compétences transverses, pouvant être transposées à tous types d'emplois.

Elle se dit très satisfaite de le teneur des échanges: “Cette après-midi de travail m'a permis de confronter le projet à un autre oeil, de prendre conscience des besoins des entreprises et autres acteurs locaux. Les échanges étaient riches, constructifs, et m'ont apporté des indications pour la direction du projet.

Si toutes les conditions sont réunies, le projet devrait véritablement voir le jour au printemps prochain.

?id=j9iHiFqtr5OSZndqH6XuYB7RoxIb9ri9

Ecomnews - Adds