Ecomnews - Adds
En direct de Nice : Comment l’Agefiph fait évoluer le taux d'emploi dans le monde de l'entreprise ?
Par Sanya Maignal publié le 16 JUIN 2022 à 08:00
Depuis des années l’Association nationale de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) travaille sur l'augmentation du taux d'emploi des personnes en situation de handicap. En organisant des rencontres avec les entreprises et l'écosystème investis sur le sujet du handicap et de l'emploi, l'Agefiph plaide pour une société plus juste, sans préjugés sur les compétences et sur les personnes en situation de handicap.

French Open Riviera, l'un des plus grands tournois internationaux de tennis en fauteuil roulant, a été le cadre des rencontres et ateliers organisés par l'Agefiph à destination des entreprises de la région PACA-Corse.

Avec l’atelier « Handicap et handisport en entreprise : quelles valeurs communes et quels impacts pour votre politique handicap ? » et, en mettant les participants dans la peau d’un sportif non valide, l'Agefiph a souhaité véhiculer une autre image sur les potentiels de chacun et l'inclusion de chaque personne dans une société « qui se doit d'être plus juste et qui met au cœur des compétences », selon Christophe Roth, le Président de l'Agefiph qui avait fait le déplacement à Nice.

?id=EEKAj4N5SVK1RfQwilfe57CaKFBAlln3

Trois messages clés à destination des entreprises

Faire confiance à l'Agefiph ! C’est le premier message que le Président lance aux entreprises. L’association est un acteur incontournable pour accompagner le recrutement et le maintien en emploi des personnes en situation de handicap, « à travers les offres des services, avec un maillage pour tous et avec tous, avec les partenaires (Pôle emploi, Cap emploi, FIPHFP, la DDETS et la Région Sud ...), nous pouvons réussir à développer l'emploi dans le monde de l'entreprise, précise Christophe Roth. Osons l'employabilité ! Personne n'est inemployable ! », lance-t-il.

Selon le Président de l'Agefiph, chacun a sa compétence, chacun a sa différence et pour une véritable société d'égalité des chances il faut donner la véritable chance aux gens afin qu’ils puissent s'investir dans une entreprise et devenir partie prenante. « C'est une véritable égalité des chances ! », insiste-t-il.

Après la crise sanitaire, lors de laquelle l'Agefiph a été agile, tous les indicateurs concernant l'emploi des personnes en situation de handicap sont au vert.

« Depuis cinq ans, la politique menée par le gouvernement a donné un réel sursaut et nous voyons que le taux d'emploi des personnes en situation de handicap, qui était de 14%, est aujourd'hui de 19 %. Une augmentation de 5 % en cinq ans ! ».

Les voyants sont au vert à travers des métiers qui sont en tension, qui recrutent (numérique, hôtel et restauration, agroalimentaire, transport). Cette conjoncture qui donne la possibilité aux entreprises de recruter permet également de faire évoluer durablement le taux d'emploi des personnes handicapées.

« Avec l'ensemble des délégations régionales et le conseil d'administration, en tant que Président de l'Agefiph, je me suis fixé comme objectif de faire augmenter le taux d'emploi des personnes en situation de handicap de 3,5 à 4 %. Plus précisément il s'agit de 150 000 à 200 000 personnes qui seront recrutées d'ici 2024. Un million de personnes en situation de handicap travaillent aujourd'hui en France tous secteurs confondus. »

?id=K34EuOtjvnrKSYbnOpE1CtKnnT7BBHfX

Dans la peau des personnes en situation de handicap

Lors de cette journée de travail et de rencontres, les représentants de la vingtaine d’entreprises et partenaires ont vécu dans la peau des personnes en situation de handicap notamment en s'essayant au tennis en fauteuil roulant.

Tout a été orchestré par la délégation régionale PACA-Corse. Celle-ci a eu une activité importante en 2021 avec plus de 8000 demandes d'intervention déposées et traitées.

« Notre équipe constituée de 25 personnes va régulièrement à la rencontre des entreprises pour les conseiller sur les meilleures modalités concernant l'emploi des personnes en situation de handicap, explique Alexis Turpin, Délégué régional de l’Agefiph. Nous apportons aux entreprises des réponses aux questions concernant les obligations de l'emploi et les accompagnons. »

Dans ce sens, l’Agefiph Paca-Corse organise régulièrement des actions de sensibilisation et des opérations visant à aller dans le collectif favorisant l'échange. Ainsi, en 2021 près de 300 personnes ont participé aux ateliers de l'Agefiph.

?id=zbjD2H7MGpB7lD36MlAOP57EJDvuUNne

Faire appel au bon sens

Celui qui a accueilli les référents handicap des entreprises présentes, Michaël Jérémiasz, Directeur de French Open Riviera veut tordre le cou aux idées reçues : « On dit que c'est compliqué d'embaucher les personnes en situation de handicap, qu'il y a un problème de qualification, de compétences... Il y a surtout un problème de bon sens !, s’insurge l’ancien joueur de tennis en fauteuil roulant.

« L'accès à l'emploi, c'est une question de moyens, d'outillage, d'ouverture vers les autres. Il ne faut pas oublier qu'une personne handicapée est capable, peut avoir des compétences, peut faire son travail et est tout à fait capable de s'investir ! Souvent elle est mieux armée que le commun des mortels parce qu’elle a dû faire face à une vie plus compliquée et plus accidentée.»

Le champion paralympique en double en 2008 estime qu'il faut arrêter d'être dans la peur de l'autre, arrêter les clichés comme quoi on est pas capable car à mobilité réduite, car porteur de handicap !

Les entreprises s’ouvrent de plus en plus

À croire les représentants des entreprises présentes lors de la journée, les sociétés ouvrent de plus en plus leurs portes aux personnes en situation de handicap.

Philippe Ephritikhine, chargé de mission partenariat au sein de l'Agefiph ne vous dira pas le contraire. Le groupe La Poste, signe depuis 2013 son sixième accord et son taux d'employabilité des personnes en situation de handicap passe de 2 %, en 2013, à 8,6 % aujourd'hui.

Jean-Marc Bouyer, référent handicap, diversité, télétravail au sein du groupe La Poste parle de 12 500 postiers : « On travaille essentiellement sur l'amélioration et l'insertion des postiers en situation de handicap et leur adaptation à leur environnement de travail. »

Si le groupe Keolis (Tram, Santa Azur, Phocéens cars) emploie majoritairement des conducteurs, Isabelle Le Roux, directrice de réseau sur le secteur niçois, développe le partenariat avec l'Agefiph afin d'intégrer au maximum les personnes en situation de handicap aussi bien en back-office, dans le bureau, que à terme dans les postes de conducteur.

Si Eurêka Interima propose pour sa part de mettre en mission les personnes en situation de handicap pour les postes dans tous les secteurs d'activité, la société Yoopala place les personnes en situation de handicap, depuis plusieurs années, sur le poste de garde d'enfants à domicile.

Les idées, regards et mœurs changent, les taux d’emploi des personnes en situation de handicap augmentent… et tant mieux ! Le travail des équipes de l’Agefiph paie !

Ecomnews - Adds