Ecomnews - Adds
Jean-Luc Chauvin s'engage pour une nouvelle mandature à la CCI d’Aix-Marseille Provence
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 26 AVR 2021 à 09:27
Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce et d’industrie d’Aix-Marseille Provence, a présenté le 22 avril le bilan de ses cinq années passées à la barre de l’institution consulaire. Un mandat chahuté par les conflits sociaux contre la réforme des retraites et la Covid. Nénamoins, il se porte candidat pour un nouveau quinquennat et en appelle à l’union des acteurs économiques. Une heure après sa conférence de presse, la Confédération des PME des Bouches-du-Rhône (CPME 13) et le collectif entrepreneurial Energie Pme, annonçait, par voie de communiqué, leur candidature aux élections consulaires d’octobre et novembre 2021. 

Les chefs d’entreprises voteront, du 27 octobre au 9 novembre 2021, pour élire leurs représentants dans les Chambres de Commerce. Sur la métropole d’Aix-Marseille Provence, après une âpre bagarre entre les candidats, c’était la liste emmenée par Jean-Luc Chauvin, ex président de l’Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône qui l’avait emporté en 2016. Cinq ans plus tard, il revient avec les « tenors » de son équipe, sur l’ensemble des actions de sa mandature vouées à soutenir les entreprises à tous les stades de leur vie avec un défi de taille à relever : faire davantage avec des moyens de plus en plus contraints pour les CCI.

Baisse de 50 % des ressources issues de la taxe pour frais de chambre

« Nous avons vécu cinq années compliquées avec une baisse de près de 50 % des ressources issues de la taxe pour frais de chambre. La crise des gilets jaunes, les mouvements sociaux contre la réforme des retraites et la Covid. Pourtant, nous avons un impact supplémentaire de 22 % sur les entreprises du territoire comme l’a mesuré Goodwill », a résumé Jean-Luc Chauvin, le 22 avril, lors d’une conférence de presse.

Questionné sur la liste concurrente portée par CPME 13 et le collectif entrepreneurial Energie Pme, il a rétorqué que seule « l’union de toutes les composantes du territoire nous permettra de réussir. Je souhaite amplifier l’union à travers la mise en place de projets concrets ».

En première ligne lorsque l’épidémie touche le territoire, il réunit les associations de commerçants, contraints de tirer le rideau, pour trouver des idées comme par exemple une plate-forme en ligne Geo’local lancée avec la CCI du pays d’Arles qui fédère les commerçants ou avec la distribution de chèques cadeaux.

Jean-Luc Blanc, vice-président de la CCI, résume l’adversité à laquelle ils ont fait face : « Rien ne nous a été épargné. Les commerçants ont subi les travaux, les manifestations, la covid et ses « stop and go ». Nous avons été sur le terrain avec la campagne de communication "Centre-ville tu es l’amour de ma ville" ».

A l’aune d’un nouveau quinquennat, le patron des Cafés Henry Blanc avance ses pions : « Il nous reste à fédérer les structures autour du tiers de confiance qu’est la CCI, soutenir le commerce de proximité en développant davantage l’achat local ».

L’équipe en place a notamment replacé au centre du jeu les relations du territoire avec l’Afrique au sein d’Africa Link, une association portée par son vice-président Frédéric Ronal, chargé des relations internationales. Une initiative relayée par la métropole AMP et la Région Sud.

Autre motif de satisfaction rappelé par Nicolas Chabert, élu consulaire, le déploiement du Pacte PME Métropolitain qui ouvre les portes des grands appels d’offres aux PME du territoire et auquel 800 entreprises ont adhéré.

?id=t1fgOq3uhH9ktRUl1U5PbknyLcGXk2z6

Avec cette crise sanitaire qui a frappé l’économie régionale depuis plus d’une année, Jean-Luc Chauvin entend, pour sa deuxième mandature, aider les entreprises à sortir de la nasse, « en évitant le dépôt de bilan » et accompagner celles qui sont en croissance.

Il entend faire de « la santé une filière d’excellence » et mise sur le numérique, Marseille étant le deuxième hub en France de connexion des câbles sous-marins de communication.

Enfin, il souhaite également accélérer sur le sujet de la décarbonation du territoire, pointé du doigt pour ses dépassements de seuils d’alerte récurrents.

De son côté, CPME13 et Énergie PME entrent en campagne

Représentante des PME TPE commerçants et indépendants, la confédération des PME des Bouches-du-Rhône et le collectif entrepreneurial Energie PME porteront la voix des entrepreneurs lors des prochaines élections consulaires en octobre et novembre prochains. « Notre souhait est que les CCI d’Aix-Marseille Provence, du pays d’Arles et la CCI régionale mettent les attentes et besoins des entreprises à taille humaine au centre de leurs politiques et que ces dernières y soient représentées à la hauteur de leur contribution à l’économie et à la cohésion sociale de notre territoire », ont déclaré dans un communiqué de presse, le 22 avril 2021, Corinne Inesti, présidente de la CPME 13 et son homologue à Energie PME Fréderic Verdet.

Les deux chefs de file placent au rang des priorités de la mandature 2021-2026, « l’accompagnement des entreprises durant cette crise et la création des conditions d’une relance profitable à tous, à commencer par les acteurs les plus durement touchés comme les commerçants, restaurateurs, cafetiers, professionnels de l’événementiel, de la culture et du sport ».

Ecomnews - Adds