Ecomnews - Adds
Marseille-Alger : Après 18 mois d’interruption pour raisons sanitaires, cette ligne historique et stratégique en nombre de passagers transportés se prépare à reprendre ses rotations de car-ferries
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 05 NOV 2021 à 09:41
Impatience pour la diaspora algérienne installée en Europe qui, à compter du 6 novembre 2021, sera autorisée à traverser la Méditerranée au départ de Marseille rentrer en Algérie après près de deux ans de blocus maritime. Marseille étant le deuxième port autorisé à reprendre ses liaisons de ferries après Alicante un mois plus tôt. ENTMV et Corsica Linea sont sur le pont parées à réarmer…

Marseille-Alger, après 18 mois d’interruption de service pour des raisons sanitaires, se prépare à reprendre ses rotations de car-ferries. Le gouvernement algérien ayant donné son feu vert au redémarrage de cette ligne historique et stratégique en nombre de passagers annuels transportés opérées par deux compagnies : l’amateur algérien ENTMV et l’ex compagnie nationale française SNCM devenue aujourd’hui Corsica Linea.

Un redémarrage avec panache, le premier ministre algérien ayant inauguré le 31 octobre à Alger le nouveau car-ferry commandé par la compagnie nationale pour 175 M€, Badji Mokthar III. Mesurant 200 mètres de long, il peut transporter 1 800 voyageurs en place assises et cabines avec deux catégories (éco et première classe).

Amarré au poste 93, cet imposant navire effectuera sa traversée inaugurale samedi 6 novembre au départ de Marseille, à 16 heures, avec à son bord 1248 passagers et 602 véhicules. Des passagers venus de toute l’Europe et pas seulement de Marseille où réside une communauté de 380 000 algériens.

Le Danielle Casanova de Corsica Linea larguera les amarres le 9 novembre avec 1 300 passagers et 450 véhicules à destination d’Alger.

?id=1WgM1pokFgWSDnLJcjLu9pHHRDFjM45O

« Nous sommes très contents de permettre aux Algériens de rentrer chez eux. Nos équipes à Alger sont enthousiastes et impatientes. Nous tablons sur un flux de 12 000 voyageurs d’ici la fin de l’année. Cette ligne représente un volume annuel de 120 000 passagers par an et 40 000 voitures », souligne Alain Mistre, directeur d’exploitation des lignes Afrique du Nord de Corsica Linea.

Le redémarrage des opérations ferries a repris en juin dernier avec les traversées sur la Tunisie. Danielle Casanova d’une capacité de 2400 passagers, bridé à 1300 et Badji Mokthar III — dont la jauge a été abaissée de 1800 à 1300 passagers— appareilleront au maximum de leur capacité d’emport, en jauge limitée, signe d’une demande très soutenue de regagner l’Algérie. L’ouverture du pays a repris cet été timidement avec un vol par semaine Marseille-Alger.

?id=1Hj66VLDMjkDtuRLIiYcikQoO8uqVyZt

Les deux armateurs autorisés à effectuer un voyage par semaine se voient imposer des conditions sanitaires strictes à leurs passagers. Pour entrer en France, les Algériens doivent présenter un test PCR de moins de 72 h ou un test antigénique de moins de 48 heures.

Le vaccin n’étant pas nécessaire, les voyageurs doivent faire valoir un motif impérieux pour voyager. Pour pénétrer sur le sol algérien, un simple test PCR négatif effectué 36 h avant la traversée est exigé, vacciné ou non.

?id=IcLQuKb1kddy6EbpIQPbDzqrKfG2WM4A

Ecomnews - Adds