Ecomnews - Adds
PACA : 10 ans après la crise, comment se porte la filière nautique ?
Par Olivia Oreggia publié le 12 SEPT 2018 à 08:00
AGENDA
Date de début :
Date de fin :
Catégories :
Organisateur :
Lieu :
Il est l’événement inaugural de la saison nautique : le 41e Yachting Festival de Cannes a ouvert ses portes. Avec plus de 600 bateaux exposés, parmi lesquels des avant-premières mondiales, il est le plus grand salon à flots d’Europe. L’occasion de faire le point sur ce secteur capital dans la région PACA et qui reprend enfin des couleurs après avoir essuyé remous et tempêtes. Rencontre avec Eric Mabo, délégué général adjoint de la Fédération des Industries Nautiques.

Un chiffre d’affaires de 4,8 milliards d’euros, 41 456 salariés répartis dans 5 468 entreprises, voilà le poids du secteur nautique en France. La seule région Provence Alpes Côte d’Azur représente le quart de ces chiffres.

Il y a 10 ans, la crise renverse tout, entraînant en France une chute du marché de près de 50%. Aujourd’hui, l’activité renoue enfin avec le niveau d’avant 2008.

« Cela est principalement dû à l’industrie qui produit beaucoup de bateaux et exporte aussi beaucoup, près 75% de sa production » analyse Eric Mabo, délégué général adjoint de la Fédération des Industries Nautiques. « Et globalement, le contexte international est sans doute plus favorable. C’est peut-être un peu moins vrai en France. »

De Marseille à la frontière italienne, le secteur nautique est essentiellement composé de TPE, regroupées autour des 135 ports de plaisance que compte la région. Des entreprises qui distribuent, vendent, louent des services, réparent et entretiennent des bateaux.

« Nous avons besoin d’innovation »

Des entreprises qui devront faire preuve d’innovation dans les années à venir pour consolider cette tendance positive. « Nous avons besoin d’innovation », précise Eric Mabo. « Nous avons encore des progrès à faire dans les services, dans les bateaux. C’est un des enjeux majeurs du futur. Nous serons moins marins que consommateurs. »

?id=xiKMt9Uo6VgurIERRPpyUbilp814TpDM

Si cette reprise se fait enfin sentir dans le nautisme, elle ne semblerait pas se confirmer dans le yachting, à savoir la grande plaisance qui souffre toujours d’un manque d’harmonisation des règles européennes.

« C’est encore un peu tôt pour parler de l’été mais je crois qu’il n’a pas été bon car le contexte règlementaire est défavorable », explique enfin le directeur général adjoint de la FIN. « Nombre d’embarquements et de charters se sont faits au départ des pays voisins qui offrent de meilleures conditions. »

Salon à la fois B2B et B2C, le Yachting Festival de Cannes se tient sur le Vieux Port et au Port Canto jusqu’à dimanche. 50.000 visiteurs venus des 4 coins du monde y sont attendus.

Ecomnews - Adds